Samedi 28 novembre 2020

Henri Cueco - Nature d’artiste

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 14 avril 2014 - 361 mots

Peintre - Au lendemain des événements de 1968, en faisant le lit de Marx, Freud et Mao, sur un sommier de pavés bordé d’un drap rouge, il s’est imposé pour un militant farouche de la cause révolutionnaire.

Fou de peinture, passionné d’histoire, qu’elle s’écrive avec un petit ou un grand
H, cofondateur de la Coopérative des Malassis (1969-1979), Henri Cueco s’est toujours appliqué
à faire de l’art le vecteur d’une critique politique et sociale. Même lorsqu’il se saisit de sujets paysagers ou animaux. Normal, né à Uzerche en Corrèze il y a près de quatre-vingt-cinq ans, Henri Cueco est viscéralement attaché à sa terre d’origine. Quelque chose d’un bon sens paysan l’a conduit jusqu’au plus haut d’une scène artistique qui ne l’a pas toujours reconnu à la hauteur de son talent.

Et pourtant, Cueco n’en manque pas. Peintures, dessins, estampes, textes, livres illustrés, décors
de théâtre, émissions de radio et de télé…, il n’a pas son pareil dans l’art des mots et des images. Entre Oulipo et figuration narrative, Cueco est autant curieux de Poussin que de pommes de terre, de Philippe de Champaigne que de petits bouts de crayons, de David que de queues de cerises. Du paysage, il a croqué des vues que l’on peut contenir dans sa main. Tout chez lui se rapporte à l’homme. Comme il en est de ce noyer qui pousse derrière sa maison et qui tend ses branches pour enjamber l’espace. L’artiste en a fait le héros d’une nouvelle série à l’encre pigmentée sur toile comme s’il avait voulu en fixer à jamais l’image mémorielle. De l’arbre à l’homme, et vice versa.

Repères

1929
Naissance à Uzerche en Corrèze (19)

1960
Fait partie du groupe de la Nouvelle Figuration

1969
Fonde la coopérative des Malassis, avec Fleury, Tisserand, Parré et Latil

1977
Participe à la fondation du Syndicat national des artistes plasticiens CGT

1979
Fonde l’association Pays-Paysage

1993
Publication du Journal d’une pomme de terre, son journal d’atelier

2003
Année de la canicule, Cueco dessine les végétaux brûlés de son jardin qu’il présente dans l’exposition « Brûlures des “saxiphrages” » à la Galerie Louis Carré

2014
Exposition « Paysage redessiné 2013-2014 » à la Galerie Louis Carré

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°668 du 1 mai 2014, avec le titre suivant : Henri Cueco - Nature d’artiste

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque