Samedi 17 février 2018

Ces obscurs objets du design

Habits de lumière

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 29 juillet 2008

Un papillon tourne à toute vitesse à l’intérieur d’un abat-jour, avant de disparaître quand on éteint la lampe. Quelle drôle de Fabulation ! Comme autant d’habits de lumière, les dernières créations de Radi Designers se déploient en avril et mai au rez-de-chaussée de la Fondation Cartier.

De loin, la lampe paraît ordinaire. Tout juste a-t-on l’impression qu’elle flotte légèrement au-dessus du sol. Son aspect général, du pied à la forme de son abat-jour, s’inscrit dans une ligne très traditionnelle du luminaire que l’on trouve chez n’importe quels marchands de meubles fleurissant à la périphérie de nos villes. L’originalité se situe ailleurs, dans ce point névralgique qu’est l’abat-jour, réalisé ici en papier miroir sans tain sur lequel se déploie un dégradé de couleurs, dans le prolongement du pied. Une fois la lampe allumée, le miroir disparaît et une image surgit des ténèbres. Une pierre précieuse, un papillon ou un regard masqué se succèdent suivant les modèles. Cette apparition n’est d’ailleurs pas statique, mais tourne à l’intérieur de l’abat-jour suivant le principe du thaumatrope, une technique d’images animées qui donne vie ici à un élément mobilier d’habitude immobile.

Radi Designers a conçu, pour la Fondation Cartier, une installation comprenant un grand nombre de ces lampes aux pieds plus ou moins hauts. Ce groupe de créateurs, fondé à Paris en 1992, réunit Florence Doléac Stadler, Laurent Massaloux, Olivier Sidet, Robert Stadler, qui travaillent en Europe, et Claudio Colucci, qui vit à Tokyo. Outre la scénographie d’expositions, Radi Designers s’est spécialisé dans la conception et la réalisation d’objets de la vie quotidienne, introduisant toujours une bonne dose d’humour dans ses créations. Ainsi, Whippet Bench est un canapé en mousse dont la forme est déterminée par l’image d’un chien, Switch un interrupteur que l’on plie littéralement pour couper le courant, ou encore The beauty of a coffee-drop splash, un biscuit au chocolat qui s’adapte parfaitement au bord d’une tasse à café. Quant à Business-class, cet attaché-case en cuir nous va littéralement comme un gant.

RADI DESIGNERS

Jusqu’au 30 mai, Fondation Cartier pour l’art contemporain, 261 boulevard Raspail, Paris, tél. 01 42 18 56 50, tlj sauf lundi 12h-20h, jeudi 12h-22h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°80 du 2 avril 1999, avec le titre suivant : Habits de lumière

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque