Dimanche 25 octobre 2020

Artiste

Gilgian Gelzer : le trait et la tache

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 21 mars 2012 - 321 mots

S’il est né à Bern il y a tout juste soixante ans, il n’y a vécu qu’une dizaine d’années pour passer ensuite cinq ans au Venezuela, puis cinq autres à New York avant de se poser définitivement à Paris. Gilgian Gelzer le dit lui-même, il s’est constitué d’un mélange de cultures et de langages pour le moins très différents.

Un mélange qui trouve formellement écho dans son travail sur le mode soit de la juxtaposition, soit de la superposition, soit de l’intrication, dans de subtils glissements et variations graphiques et picturaux avec lesquels il lui plaît de composer.

Si le dessin et la ligne scellent un style qui le signe, la couleur n’en est pas moins exclue, mais, paradoxalement aux conventions et aux usages, il accorde ces derniers temps au dessin une surface bien plus importante qu’à la peinture. Sa double prestation à la Galerie Fournier et à Drawing Now en est une éclatante illustration. Gelzer a choisi d’opérer comme une confrontation entre de petites peintures sur carton toilé et de très grands dessins au crayon de couleur sur papier. D’un côté, la couleur s’y épanche en jeux abstraits qui ne sont pas sans rappeler Le Talisman de Sérusier ; de l’autre, d’incroyables lacis graphiques colorés ne disent rien d’autre que le dessin dans son état originel, comme si tout le soin de l’artiste était d’en faire voir l’état d’écorché. Il y va chez Gilgian Gelzer d’une sorte de genèse du fait de la création à l’instant même d’une apparition, qu’il s’agisse de trait ou de tache.

Biographie

1951
Naissance à Berne, en Suisse.

1991
Exposition au Crédac, à Ivry-sur-Seine.

2006 
Exposition « Face Time » au Ludwig Museum de Coblence.

2008 et 2009
Participe à L’art dans les chapelles.

2012
Un One Man Show de ses dessins est présenté par la galerie Jean Fournier à l’occasion de Drawing Now au Carrousel du Louvre.
Il enseigne à l’École nationale supérieure des beaux-arts.

« Gilgian Gelzer, streaming »

Galerie Jean Fournier, 22, rue du Bac, Paris-7e, du 5 avril au 19 mai 2012.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°645 du 1 avril 2012, avec le titre suivant : Gilgian Gelzer : le trait et la tache

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque