Samedi 17 novembre 2018

Gênes se prépare pour 2004

La ville sera capitale européenne de la culture en même temps que Lille

Le Journal des Arts

Le 4 avril 2003 - 469 mots

Gênes prépare ses habits de lumière pour 2004, année où elle sera capitale européenne de la culture. Après la confirmation de la nomination de Germano Celant comme directeur de la manifestation, une restructuration complète des espaces d’exposition de la ville est actuellement mise en œuvre.

GÈNES - Dans l’attente de l’annonce officielle des événements artistiques qui animeront “Gênes, Capitale européenne de la culture 2004”, les administrations publiques de la ville ligurienne ont d’ores et déjà prévu une série d’aménagements qui permettront une relance concrète et durable de la vie culturelle et touristique.
L’Académie ligurienne des beaux-arts a bénéficié d’une restructuration complète supervisée par le commissaire fraîchement nommé, Giulio Sommariva, et réalisée par l’architecte Gianfranco Franchini. Dans une volonté de créer une structure muséale permanente, les aménagements ont remarquablement perfectionné le système d’éclairage et de climatisation des espaces, qui occupent 700 mètres carrés, ce qui dégage une salle supplémentaire. La dernière grande salle est, quant à elle, divisée en trois afin de ne pas être soumise, comme précédemment, à des décrochages perpétuels pour les expositions temporaires. Le conseil scientifique du musée a prévu un nouvel accrochage qui permet d’exposer en début de parcours quelques-unes des œuvres les plus anciennes et les plus précieuses de la collection. La galerie de portraits des grands maîtres de l’école génoise, réalisés par Carlo Giuseppe Ratti, directeur de l’Académie en 1775, renvoie au rôle didactique et au caractère régional de l’institution.
Parallèlement, les travaux de restauration et de réaménagement de la Galerie d’art moderne de Gênes-Nervi (Gam) ont commencé grâce aux 5 millions d’euros apportés par le ministère de la Culture et la Fondazione Cassa di Risparmio di Genova e Imperia (fondation de l’établissement bancaire). Le projet de reclassement des collections municipales a été confié à un groupe de spécialistes composé d’Ernesto Luigi Amman, Emanuela Brignone, Chantal Cattaneo, Gianluca Papini, Enrico Pinna et Italo Rota. Outre des travaux de restauration et de conservation de la villa Saluzzo Serra qui abrite la collection depuis 1928, l’aménagement concerne la réfection des dépendances – la chapelle du XVIIIe siècle, la vieille serre et les écuries –, qui seront utilisées aussi bien pour des activités pédagogiques que pour les services annexes – cafétéria, restaurant et librairie. Le nouvel accrochage – supervisé par un comité présidé par le conservateur du musée, Maria Flora Giubilei – illustrera l’histoire artistique locale des XIXe et XXe siècles, à travers une présentation à la fois chronologique et thématique autour d’une sélection d’environ 300 œuvres.
L’autre grande nouveauté du musée sera la présentation d’un groupe d’œuvres de la Collection Mitchell Wolfson Jr. – Fondation Régionale C. Colombo. La collection, toujours en attente d’un site permanent, pourrait être destinée au parc de Nervi, où la mairie, en collaboration avec la Gam et les collections Frugone, souhaite créer un pôle pour l’art des XIXe et XXe siècles.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°168 du 4 avril 2003, avec le titre suivant : Gênes se prépare pour 2004

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque