galeriste

Flavie Sibourd-Baudry, l’objet pour passion

L'ŒIL

Le 7 février 2008

Depuis quatre ans, la galerie de Flavie Sibourd-Baudry présente sur rendez-vous, ou lors de ses journées portes ouvertes, des meubles chinois du XVIIe au XIXe siècle.

Depuis quatre ans, la galerie de Flavie Sibourd-Baudry présente sur rendez-vous, ou lors de ses journées portes ouvertes, des meubles chinois du XVIIe au XIXe siècle. Mais ce qui la distingue de tant d’autres galeries parisiennes, c’est le charme de la maîtresse des lieux et ses choix personnels. Côtoyant un bureau XIXe ou un lit à opium, on trouve des pots à pinceaux, des règles, une paire de chaises de nourrice dites de « hama ». « Ces objets, je les ramène de Pékin, Shanghai ou Canton, car j’aime autant leur histoire que la pureté de leurs lignes ». Flavie Sibourd-Baudry aime faire partager ses découvertes. Et quand elle participe à une foire avec Sabine Herbert comme le Salon des Antiquaires de Saint-Tropez du 24 août au 4 septembre, elle expose aussi, parmi les objets d’hier, un artiste contemporain qu’elle apprécie tout particulièrement.

Galerie Sibourd-Baudry, 50, rue Saint-Sabin, 75011 Paris, tél. 06 08 28 37 94.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°528 du 1 juillet 2001, avec le titre suivant : Flavie Sibourd-Baudry, l’objet pour passion

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque