Dimanche 9 décembre 2018

Fâcheux malentendu...

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 9 juin 2000 - 88 mots

DIJON - La vente de la paire de chaises provenant de la chambre du Comte d’Artois à Bagatelle, adjugée 460 000 francs le 14 mai à Dijon, aurait, selon les commissaires-priseurs dijonnais, été « annulée à la suite d’une confusion d’enchères téléphoniques, le marchand figurant au procès verbal ayant affirmé n’avoir jamais participé aux enchères ». Alors que l’acquéreur qui serait, en fait, un particulier, client de l’antiquaire Camille Bürgi, souhaiterait conserver les chaises, elles devraient néanmoins, selon l’étude, être remises en vente le 21 juin en Bourgogne.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°107 du 9 juin 2000, avec le titre suivant : Fâcheux malentendu...

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque