Samedi 15 décembre 2018

Ententes au sommet

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 14 avril 2000 - 123 mots

NEW YORK - Les ententes illicites entre Sotheby’s et Christie’s ont été décidées lors d’une rencontre entre les présidents des deux auctioneers, assure le New York Times.

Citant des « personnes participant à l’enquête » fédérale en cours pour violation des lois antitrust, le journal indique que la décision de fixer à un niveau identique les commissions facturées aux acheteurs et vendeurs lors des ventes aux enchères a été prise par Alfred Taubman, de Sotheby’s, et Sir Anthony Tennant, de Christie’s. À l’issue d’une rencontre au début des années quatre-vingt-dix, ils avaient demandé à leurs gestionnaires de mettre au point un accord secret comprenant le partage d’une liste des meilleurs clients exemptés de commissions, destiné à limiter la concurrence entre les deux sociétés.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°103 du 14 avril 2000, avec le titre suivant : Ententes au sommet

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque