Mercredi 19 février 2020

Art contemporain

Électron libre - Marlène Mocquet

Par Vincent Delaury · L'ŒIL

Le 23 septembre 2014 - 322 mots

ARTISTE - La jeune Marlène Mocquet a connu d’entrée des débuts fulgurants. Dès le jour du diplôme de fin d’études aux Beaux-Arts de Paris, le 21 juin 2006, ses toiles fourmillantes de monstres attirent l’œil de Christian Lacroix et du galeriste Alain Gutharc. Depuis, le succès de cette singulière plasticienne, aux airs de Betty Boop baguenaudant dans le Neverland de Michael Jackson, ne s’est jamais démenti. Elle a déjà connu des expositions muséales, dont celle très remarquée au Mac de Lyon en 2009, ses peintures et céramiques, où grouillent moustiques supersoniques et fraises volantes, fascinent moult institutionnels et collectionneurs. Tout récemment encore, elle a intégré la galerie pointue de Laurent Godin, qui note : « Ses tableaux narratifs, constitués de matières abstraites, offrent plusieurs niveaux de lecture. Certes, il y a du récit, mais pas seulement. Il y a une réelle qualité picturale. D’ailleurs, sa scénographie de créatures fantasmagoriques n’est peut-être qu’un prétexte pour jouir de faire de la peinture : accidents, coulures, taches… » C’est pourquoi on a l’impression de pénétrer, dans son atelier à Drancy, dans l’antre d’une alchimiste pouvant passer des heures à observer les changements de matière, « ça [l]’absorbe ». Son art a l’air facile mais il n’en est rien : Marlène Mocquet est une bosseuse qui produit peu et ne montre que les œuvres « qu’elle aime du plus profond de son cœur. » À côté de son talent évident, c’est certainement son engagement dans la peinture qui rend ses tableaux-reliefs si captivants.

1979
Naissance à Maisons-Alfort (94)

2006
Sort diplômée avec les félicitations du jury de l’École nationale supérieure des beaux-arts

2007
Première exposition personnelle à la galerie Alain Gutharc (Paris)

2009
Première exposition personnelle en musée au Musée d’art contemporain de Lyon

2012
Solo-show aux États-Unis

2013
Exposition personnelle à la Maison des arts de Malakoff

2014
« Tohu-bohu », exposition personnelle, galerie Laurent Godin (Paris) du 23 octobre au 27 décembre 2014

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°672 du 1 octobre 2014, avec le titre suivant : Électron libre - Marlène Mocquet

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque