Dürer : vendre ou ne pas vendre ?

Par Martin Bailey · Le Journal des Arts

Le 10 février 2010

Saint Jérôme, le dernier tableau de Dürer appartenant à une collection privée en Grande-Bretagne, pourrait être mis en vente prochainement.

Ce petit panneau a été découvert dans un manoir du Norfolk et identifié comme un Dürer en 1956. L’œuvre appartient aujourd’hui à la famille Bacon. Elle a été exécutée autour de 1495, lors du premier voyage de l’artiste à Venise, et figure parmi ses toutes premières peintures. Un ciel d’apocalypse, barré d’une comète, est peint au dos du panneau.

Sir Nicholas Bacon a récemment déclaré que sa famille avait envisagé plusieurs solutions quant au sort du tableau, y compris sa vente. Duncan Robinson, directeur du Fitzwilliam Museum, auquel l’œuvre a été confiée en prêt, formule pour sa part "l’espoir que le Dürer reste au musée". Dans le cas d’un accord avec ce dernier, le tableau serait exempté de droits de succession et pourrait ainsi être acheté à la moitié de son prix de marché, qui atteindrait facilement plus de 10 millions de livres (77 millions de francs). Des demandes de subventions ont, semble-t-il, été faites auprès du Heritage Lottery Fund et du National Art Collections Fund.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°23 du 1 mars 1996, avec le titre suivant : Dürer : vendre ou ne pas vendre ?

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque