Mercredi 17 octobre 2018

Du côté de l’art contemporain...

Le Journal des Arts

Le 21 janvier 2005 - 242 mots

Tout au long de l’année 2005, le Musée des beaux-arts instaurera un dialogue entre la création contemporaine et ses collections XVIIIe, qui rassemblent de grands noms tels que Coypel, Boucher, Van Loo ou Greuze. Six artistes interviendront de façon ponctuelle, parmi lesquels et tout d’abord Cécile Bart. Celle-ci propose de redécouvrir la place Stanislas au travers de filtres colorés placés sur les fenêtres de certaines salles du musée, et installe de grands panneaux dont les couleurs font directement référence aux tableaux de la grande salle consacrée au XVIIIe siècle. Les autres invités ont pour noms Jacques Vieille, Laurent Joubert, Paul-Armand Gette, Bertrand Lamarche ou encore Philippe Cazal. Toujours au Musée des beaux-arts, et en partenariat avec le Consortium, centre d’art contemporain de Dijon, sera présenté à l’automne prochain un choix d’œuvres produites dans le cadre du programme des « Nouveaux commanditaires ». Créé par la Fondation de France au début des années 1990 à l’initiative de l’artiste François Hers, ce projet repose sur le travail en commun de trois acteurs, un commanditaire, un médiateur et un artiste, et a pour ambition de tisser des liens toujours plus étroits entre l’espace public et l’art contemporain. Quelques pièces majeures réalisées ces dernières années seront présentées, ainsi qu’une dizaine d’œuvres spécialement produites pour Nancy 2005.

Pour de vrai, 21 octobre-31 décembre, et Quand le XXIe regarde le XVIIIe, toute l’année, Musée des beaux-arts, 3, place Stanislas, tél. 03 83 85 30 72, tlj sauf mardi 10h-18h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°207 du 21 janvier 2005, avec le titre suivant : Du côté de l’art contemporain...

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque