Mercredi 17 octobre 2018

Don fabuleux pour la Tate Gallery

Près de 70 millions de francs !

Par Martin Bailey · Le Journal des Arts

Le 4 juillet 1997 - 365 mots

Sir Edwin Manton a offert 7 millions de livres pour la transformation de la Tate Gallery de Millbank en Tate Gallery of British Art, après le départ des collections d’art moderne pour la future Tate Gallery of Modern Art, installée dans une centrale électrique désaffectée de Bankside.

LONDRES (de notre correspondant). Le principal donateur pour le projet de réaménagement de la Tate Gallery est Sir Edwin Manton. Ce Britannique passionné de peinture anglaise qui réside aux États-Unis a fait un don de 7 millions de livres (67,9 millions de francs) pour le Centenary Development Project de Millbank, tout en promettant 5 millions de livres supplémentaires dans un proche avenir. Il s’agit de la plus importante donation en faveur des arts plastiques effectuée en Grande-Bretagne depuis le début des années quatre-vingt-dix. Né dans l’Essex en 1906, Edwin Manton est parti s’installer à New York en 1933. Soixante-quatre ans après ses débuts à l’American International Underwriters Corpo­ration, il est aujourd’hui l’un des senior advisers de la société, après en avoir été le président. Edwin Manton faisait déjà partie des donateurs anonymes qui ont apporté 3 millions de livres il y a dix ans pour le rachat du Waterloo Bridge de Constable. Il a également promis de prêter, à partir du mois de novembre, un tableau de Constable récemment découvert, The Glebe Farm, qu’il a racheté en 1996 avec le concours de l’American Fund for the Tate. Le coût total du projet d’aménagement de la Tate Gallery for British Art est évalué à 31 millions de livres (275 millions de francs). En plus des 7 millions de livres d’Edwin Manton, 18,75 millions ont été apportés par l’Heritage Lottery Fund, 936 000 livres ont été offerts par différents donateurs et 133 000 livres par la Fondation Annenberg. La Tate doit encore trouver 4,18 millions de livres, mais elle a bon espoir de convaincre d’autres donateurs d’ici la fin de l’année. Confié à l’agence John Miller & Partners, le Centenary Development Project de Millbank prévoit notamment d’augmenter la superficie consacrée à la peinture anglaise de 35 %, de créer de nouvelles salles et une nouvelle entrée sur Atterbury Street. Les travaux devraient commencer en 1998 et s’achever à l’automne 2001.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°41 du 4 juillet 1997, avec le titre suivant : Don fabuleux pour la Tate Gallery

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque