Dix tapisseries en restauration

Le Journal des Arts

Le 28 juin 2010

COURBEVOIE - Une dizaine de tapisseries endommagées lors de l’incendie sont en train d’être nettoyées avant restauration dans les ateliers de Dominique et Pierre Chevalier, marchands  quai Voltaire.

Les frères Chevalier ont proposé au ministre de la Culture, Jacques Toubon, de les soigner gratuitement dans leurs ateliers de nettoyage et de restauration de tapis et de tissus anciens à Courbevoie. Ces pièces ont été tissées aux Gobelins entre 1902 et 1912. Les plus grandes mesurent huit mètres par cinq, les plus petites, appelées entrefenêtres, cinq mètres par un mètre. Elles représentent en particulier six villes de Bretagne, des thèmes historiques, l’entrée de Henri IV à Rennes, Jeanne d’Arc et Jeanne de Montfort, ainsi qu’une suite allégorique consacrée aux vertus de la charité, l’éloquence, la philosophie et l’histoire. "Les tapisseries avaient subi les lances d’incendie et risquaient le pourrissement et le dégorgement. De plus l’eau les a imprégnées de saletés, essentiellement de la suie et du tannin des boiseries. Quelques-unes sont un peu brûlées mais assez peu endommagées", indique Pierre Chevalier.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°1 du 1 mars 1994, avec le titre suivant : Dix tapisseries en restauration

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque