Discorde sur le Net

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 6 août 2008

L’annonce par Sotheby’s de la création sur le Web d’un réseau de ventes aux enchères alimenté par des marchands choisis par elle divise la profession.

PARIS. “Danger : Attention”, ainsi est titrée la circulaire 99-2 que le Syndicat national des antiquaires (SNA) vient d’envoyer à l’ensemble de ses adhérents, après avoir eu connaissance des propositions faites par Sotheby’s à certains marchands. Ceux-ci peuvent dorénavant “adresser à New York une description numérisée d’objets de leur stock qui seraient proposés sur Internet pendant un temps limité et dont la négociation serait conclue au plus offrant”. Le SNA déplore une confusion des genres qui “risque de déstabiliser la profession, voire de la faire disparaître”. L’antiquaire Emmanuel Moatti, qui a signé un accord avec l’auctioneer, juge cette réaction “un peu excessive” et “trouve dommage de ne pas profiter du développement de l’Internet”. Celui-ci repose néanmoins sur l’hypothèse que les clients se laisseront convaincre d’acheter des objets qu’ils n’auront pas la possibilité de voir, et dont ils auront seulement une description. Après les commissaires-priseurs, c’est au tour des marchands de s’inquiéter des initiatives de Sotheby’s. Le marché y trouvera-t-il une raison de s’unir ?

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°78 du 5 mars 1999, avec le titre suivant : Discorde sur le Net

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque