Mardi 10 décembre 2019

architecte-perspectiviste

Didier Ghislain et l’architecture en images

L'ŒIL

Le 1 juin 2001 - 151 mots

De la Tour sans fin de Jean Nouvel à la Bibliothèque François Mitterrand de Perrault, Didier Ghislain met les projets d’architectes en images. « Après un premier tracé léger sur calque, vient l’intervention prudente de la couleur », explique ce Belge né en 1958 et professeur d’architecture intérieure à l’Ecole Camondo.
La librairie Mouvements présente jusqu’au 8 juin une trentaine de ses dessins d’architecture (Musée des Arts Premiers de Jean Nouvel, Musée des Beaux-Arts de Lille de Ibos & Vitart, CCC de Tours de Odile Decq & Benoît Cornette...). C’est une « perception anticipée du réel » toute en lignes épurées et vues cinémascopiques obtenues par croisement des procédés manuels et informatiques. « Pas d’effets tapageurs, précise Didier Ghislain depuis toujours fasciné par la vision et l’illusion, mais une recherche de calme et de sérénité ».

Librairie Mouvements, 46, rue St-André des Arts, 75006 Paris, tél. 01 46 34 40 29.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°527 du 1 juin 2001, avec le titre suivant : Didier Ghislain et l’architecture en images

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque