Vendredi 26 février 2021

Deux Constable ont disparu

Par Martin Bailey · Le Journal des Arts

Le 20 novembre 1998 - 263 mots

Le Victoria and Albert Museum vient de lancer un appel international pour retrouver deux œuvres de Constable dérobées dans ses réserves. Cette disparition intervient quelques mois seulement après celle d’un vase oriental dans le même établissement et pose à nouveau le problème de la protection contre le vol dans les musées (lire le JdA n° 51, 3 janvier).

LONDRES (de notre correspondant) - Deux esquisses de Constable se sont évaporées des réserves du Victoria and Albert Museum : une huile sur papier de 1815, Le moulin et l’écluse de Dedham (18 x 25 cm), et une huile sur toile de 1835, Esquisse de la Ferme de la Vallée (22 x 20 cm). Connues et inventoriées, ces pièces, évaluées respectivement à 500 000 et 300 000 livres sterling (4,7 millions et 2,8 millions de francs), seront difficiles à écouler sur le marché. En outre, le vol a été annoncé le 11 novembre, “dès que le musée en a eu connaissance, pour permettre de retrouver plus rapidement les œuvres”, a expliqué Timothy Stevens, directeur adjoint du Victoria and Albert Museum.

Tout a commencé le 2 novembre, lorsqu’un conservateur extérieur a demandé à voir les peintures de Constable normalement conservées dans les réserves. Leur disparition a alors été constatée, mais ce n’est qu’au terme de huit jours de recherches que l’hypothèse du vol a été retenue. La présence des deux œuvres ayant été contrôlée au mois d’août, la subtilisation aurait eu lieu au cours des trois derniers mois. Aucune trace d’effraction n’a été relevée, une personne interne au musée ou un visiteur accrédité pourrait être impliqué.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°71 du 20 novembre 1998, avec le titre suivant : Deux Constable ont disparu

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque