Mercredi 20 novembre 2019

Destruction d’une pyramide maya

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 22 mai 2013 - 105 mots

BELIZE CITY - Obtenir du remblai pour réparer des routes : c’est la raison pour laquelle une pyramide maya faisant partie du centre cérémonial Noh Mul, édifiée il y a au moins 300 ans avant J.-C, a été mise à bas au début du mois de mai par une entreprise de travaux publics au Belize (ex Honduras britannique). L’État, qui protège toute construction préhispanique dans ce petit pays (300 000 habitants) d’Amérique centrale, n’a pas été averti. Denny Grijal, candidat à la mairie de Bélize City et propriétaire de l’entreprise D-Mar qui a manœuvré le bulldozer a affirmé ne pas être au courant des faits.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°392 du 24 mai 2013, avec le titre suivant : Destruction d’une pyramide maya

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque