Dimanche 25 octobre 2020

Dernière heure : La Vague de Camille Claudel, Michel Draguet démissionne, Le Musée Dobrée retoqué

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 26 février 2014 - 302 mots

La Vague de Camille Claudel : un original, des reproductions imparfaites
VERSAILLES - La cour d’appel de Versailles a condamné symboliquement, le 19 février 2014, l’ayant droit et titulaire du droit de reproduction de La Vague de Camille Claudel. Alors que l’œuvre avait été à l’origine sculptée dans trois matériaux différents, huit fontes en bronze posthumes avaient été réalisées grâce à un surmoulage. La présentation de ceux-ci en tant qu’originaux a porté atteinte à l’intégrité de l’œuvre, car ils ne traduisaient pas, pour la cour, « l’intégralité de l’empreinte initialement donnée par l’artiste de sa personnalité ».

Michel Draguet démissionne du Cinquantenaire et reste directeur des Musées royaux des beaux-arts
BRUXELLES - Directeur des Musées royaux des beaux-arts et également des Musées royaux d’art et d’histoire (dit le Cinquantenaire) depuis quatre ans, Michel Draguet quitte ce dernier. Il a vu son projet de fusion entre les deux institutions désavoué par son ministre de tutelle. Le rejet de ce projet « Pôle art », dont la direction devait lui revenir, est un nouveau camouflet pour Michel Draguet, dont la gestion a maintes fois été épinglée par la presse belge et internationale (lire le JdA n° 403, 13 décembre 2013).

Le projet d’extension du Musée Dobrée retoqué
NANTES - Le 14 février, la cour d’appel de Nantes a confirmé l’annulation du permis de construire accordé en 2011 pour la rénovation et l’extension du Musée Dobrée. Ce permis avait été annulé en juillet 2012 par le tribunal administratif de Nantes. Le projet, confié à l’architecte Dominique Perrault, avait été contesté par l’association Nantes Patrimoine, qui se plaignait du coût élevé des travaux (presque 50 millions d’euros), de la suppression des espaces verts autour du musée et du non-respect du PLU. L’association réclame que le site soit classé en zone UAP (parcelles à haute valeur patrimoniale) dans le plan local d’urbanisme.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°408 du 28 février 2014, avec le titre suivant : Dernière heure : La Vague de Camille Claudel, Michel Draguet démissionne, Le Musée Dobrée retoqué

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque