Dimanche 21 octobre 2018

Dernière heure : archéologie préventive, Gamma-Rapho et José-Manuel Gonçalvès

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 11 avril 2013 - 321 mots

L’archéologie préventive au rapport
PARIS - Le vice-président du Conseil national de la recherche archéologique, Dominique Garcia, a remis le 29 mars au ministère de la Culture le « Livre blanc sur l’archéologie préventive », un rapport d’évaluation scientifique, économique et sociale de ce dispositif mis en place pour effectuer des fouilles dans le cadre de travaux d’aménagement. Après avoir rappelé l’importance de la discipline depuis la création de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) il y a dix ans, le texte met en exergue les failles du système, notamment les défauts du contrôle scientifique et technique. La seconde partie du document formule des propositions devant inspirer la rédaction du volet archéologique du projet de loi patrimoines promis par la ministre de la Culture pour 2013.

Remous chez Gamma-Rapho
PARIS - Après s’être exprimé sur le site Rue 89 en faveur de la photographe Marie-Laure de Decker dans l’affaire qui l’oppose à Gamma, Jean-Louis Courtinat, membre de l’agence Rapho depuis 1984, a reçu le 3 avril une lettre recommandée de François Lochon, directeur de Gamma-Rapho, notifiant qu’il mettait fin à son contrat avec l’agence. Jean-Louis Courtinat soulignait la situation absurde qui voit la photographe-reporter, membre pendant quarante ans de Gamma, condamnée à verser 10 000 euros de frais de justice en attendant que l’affaire qui l’oppose à François Lochon soit plaidée en 2014. Procès qui concerne notamment la mise en ligne par Marie-Laure de Decker sur sa page Facebook de ses images récupérées en basse définition sur le site de Gamma après que François Lochon eut refusé de lui rendre ses fichiers.

José-Manuel Gonçalvès reconduit à la direction du « 104 »
PARIS - Installé depuis septembre 2010 à la tête du CentQuatre, établissement culturel de la Ville de Paris, José Manuel Gonçalvès voit son mandat renouvelé pour trois ans. Il va pouvoir poursuivre son travail de redynamisation d’un centre d’art qui avait connu un passage à vide en 2009 et 2010.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°389 du 12 avril 2013, avec le titre suivant : Dernière heure : archéologie préventive, Gamma-Rapho et José-Manuel Gonçalvès

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque