Découvertes archéologiques

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 17 juin 2008

PERPIGNAN - Deux nécropoles datant du IXe au VIe siècles avant l’ère chrétienne ainsi que des IIIe et IVe siècles après, comportant au total près de 350 tombes, ont été mises au jour à Perpignan. « C’est la plus riche trouvaille depuis les années 1950 pour une nécropole protohistorique », a précisé Assumpció Toledo Y Mur, ingénieur de recherche à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), qui dirige les fouilles débutées le 31 mars et dont les premiers résultats ont été rendus publics le 10 juin. Réparties sur une surface totale de 1,5 hectare, sur le site de la future rocade ouest de la ville de Perpignan, les nécropoles se trouvaient sur un terrain devenu agricole à la période médiévale. Dans la plus récente ont été exhumés des squelettes et plus de trois cents urnes contenant des cendres et morceaux d’ossements. Le département des Pyrénées-Orientales a annoncé qu’il envisageait pour 2009 une exposition sur ces trouvailles et sur quatre autres chantiers archéologiques.

BESANCON - Les équipes de l’Inrap ont également mis au jour trente tombes du VIe siècle à Échenoz-la-Méline (Haute-Saône) ainsi que des objets funéraires dont un sabre, des couteaux et une boucle de ceinture. Une centaine de sépultures mérovingiennes pourraient être enfouies sur ce terrain de 1 500 m2 sur lequel était envisagée la construction de deux pavillons.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°284 du 20 juin 2008, avec le titre suivant : Découvertes archéologiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque