Vendredi 14 décembre 2018

Décès de deux historiens de l’art : Sir John Pope Hennessy et Peter Bloch

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 décembre 1994 - 376 mots

Le spécialiste de l’art de la Renaissance italienne, Sir John Pope Hennessy, est mort à l’âge de quatre-vingts ans, le 31 octobre à Florence, où il s’était retiré.

Il avait fait ses études à l’université d’Oxford, au Balliol College. En 1935, il est temporairement attaché de recherche à la National Gallery, dirigée alors par Kenneth Clarke, qui le conseille d’engager ses premières recherches sur les peintres siennois. En 1939, il entre au département des Sculptures du Victoria & Albert Museum dont il prendra la direction en 1966. La même année, les inondations qui causent de terribles dommages à Florence et Venise le poussent à créér une fondation – "The Italian Art and Archives Rescue Fund".

En 1974, Sir John est nommé directeur du British Museum, mais il accepte trois ans plus tard la direction du département des Peintures européennes du Metropolitan Museum of Art de New York. Il enseigne l’histoire de l’art à l’université de New York de 1977 à 1992.

Sir John a publié, entre autres, de nombreux ouvrages consacrés à la peinture siennoise : Sienese Quattrocento Painting (1947) ; Fra Angelico (1952) ; Paolo Ucello (1954), (édition française, Sers éditeur) ; Introduction to Italian Sculpture en 3 volumes (1955-1963) ; Benvenuto Cellini, (édition française, Hazan) ; Donatello, (édition française, Abbeville Press), et une biographie, Learning to look (1992).

Le médiéviste et spécialiste de la sculpture du XIXe siècle, Peter Bloch, vient de mourir à l’âge soixante-neuf ans. II a joué pendant vingt-cinq ans un rôle de premier plan dans la vie culturelle de Berlin. Nommé professeur à l’automne 1967 à la Freie Universität, Peter Bloch y enseigne jusqu’en 1979. Il dirige en outre, de 1967 à 1970, le département de Sculpture du Staatliche Museen PreuBischer Kulturbesitz, de Berlin. En 1990, il organise à la Hamburger Bahnhof une remarquable exposition, "Ethos et Pathos". Il a été l’un des ardents défenseurs de la restauration complète des cinq musées de l’Île des Musées de Berlin.

Peter Bloch est l’auteur de nombreux ouvrages, en collaboration avec Herman Schnitzler : Die ottonische Kölner Marlerschul (3 vol. 1967-1970) ; Romanische Bronzekruzifixe (1992). Ont été traduits en français : Aquamaniles, Objets sacrés et profanes du Moyen Age, Ricci (1982), et L’Art roman de ses débuts à son apogée, Albin Michel (1983).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°9 du 1 décembre 1994, avec le titre suivant : Décès de deux historiens de l’art : Sir John Pope Hennessy et Peter Bloch

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque