Dimanche 25 février 2018

Collectionneur puis directeur

Le Journal des Arts

Le 23 juin 2008

Possédant plus de 4 000 images, Manfred Heiting est l’un des collectionneurs les plus reconnus. Il avait exposé une sélection de sa collection en 1997, lors du premier « Paris Photo » (lire le JdA n° 47, nov. 1997). Depuis, il est devenu le directeur exécutif du projet pour le Centre allemand de la photographie qui doit ouvrir à Berlin.

“Ma vie a complètement changé”, reconnaît Manfred Heiting, après la mission que lui a confiée la Fondation de la culture prussienne qui gère les dix-sept musées de la nouvelle capitale allemande : créer dans l’actuel Musée égyptien, face au château de Charlottenburg, une institution vouée à la photographie. Celle-ci a pour but de fédérer les images dispersées dans les différentes entités et de rassembler dans ses murs les meilleures. La tâche est immense, car elle concerne plus de dix millions de photographies ou de négatifs qui n’ont pas été conservés en tant que tels, mais la plupart du temps comme documents, et ne sont donc pas inventoriés. Les fonds sont particulièrement riches pour les premières années de la photographie, de 1850 à 1920 ; pour les années postérieures, le Centre devra procéder à des acquisitions. Des négociations sont en cours avec des héritiers, des artistes comme Helmut Newton, qui pourrait confier ses archives et à qui Berlin consacrera une rétrospective l’an prochain pour ses quatre-vingts ans. Le Centre allemand de la photographie pourrait ouvrir en 2002, si les collections égyptiennes quittent leur écrin actuel pour un bâtiment provisoire. Toutefois, ce délai serait reporté de deux ans s’il fallait attendre le relogement de ces collections au Pergamon. Il disposera de plus de 15 000 m2, pourra organiser plusieurs expositions simultanées, s’intéressera aux primitifs de la photographie comme à l’image numérique, se dotera de tous les équipements modernes – accueil du public, auditorium, restaurant... – et sera trilingue. Le coût des travaux est estimé à 30 millions de deutschemarks (plus de 100 millions de francs).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°92 du 5 novembre 1999, avec le titre suivant : Collectionneur puis directeur

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque