Vendredi 20 septembre 2019

Cocorico ! Laure Prouvost

TURNER PRIZE

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 13 décembre 2013 - 157 mots

Alors que les bookmakers donnaient largement favorite l’œuvre controversée du Britannique David Shrigley, c’est, à la surprise générale, la Française Laure Prouvost qui a remporté le Turner Prize 2013, avec son installation vidéo Wantee. Ce prestigieux prix d’art contemporain, doté d’une récompense d’environ 25 000 livres, soit environ 30 000 euros, distingue chaque année, depuis 1984, un artiste né ou vivant au Royaume-Uni âgé de moins de 50 ans. La jeune Française, née en 1978, travaillant outre-Manche s’est imposée face à Lynette Yiadom-Boakye, Tino Sehgal et David Shrigley. Le récipiendaire s’inscrit ainsi dans une illustre lignée qui a notamment honoré Tony Cragg, Anish Kapoor ou encore Damien Hirst. Elle est surtout la première Française à décrocher cette distinction très convoitée. Un joli pied de nez aux pessimistes et déclinogues de tous bords qui dénoncent à l’envi le manque de dynamisme, de visibilité et de reconnaissance de la scène française contemporaine dans le concert des artistes internationaux ! 

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°664 du 1 janvier 2014, avec le titre suivant : Cocorico ! Laure Prouvost

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque