Dimanche 16 décembre 2018

Chère Commune

Le Journal des Arts

Le 27 avril 2001 - 610 mots

Baptisé, non sans ironie, « Commune by the Great Wall », un programme résidentiel luxueux, situé au pied de la Grande Muraille de Chine, réunit l’élite de l’architecture asiatique et marque le renouveau de la profession dans l’Empire du Milieu.

PEKIN (de notre correspondant) - Dépassée par la croissance de ses villes, qui absorbent progressivement une population supérieure aujourd’hui à un milliard d’habitants, la Chine se singularise par le défi quantitatif de ces nouvelles constructions, souvent au dépit de leurs qualités. Mais, sous l’impulsion d’une classe aisée, qui a fait fortune dans les nouvelles technologies, la donne pourrait changer, et bon nombre d’architectes expatriés prennent le chemin du retour. Le plus célèbre d’entre eux, Yung Ho Chang, qui dirige depuis 1999 la faculté d’architecture de l’université de Pékin, récemment ouverte, a ainsi été convié à participer à l’aventure de “Commune by the Great Wall”, un programme immobilier lancé par Pan Shiyi et Zhang Xin. Ce couple de promoteurs s’est rendu célèbre avec l’édification du complexe “Soho” à Pékin. Expérience unique, leur nouveau projet pourrait bien devenir dans les années à venir le manifeste construit de l’architecture asiatique contemporaine. Située à proximité de Pékin, à Shuiguan, sur un site de 8 km2 voisin du monument, la “Commune près de la Grande Muraille” regroupe en effet l’élite de la profession.

Si Zhang Xin se refuse à admettre que le terme de “Commune” peut avoir une connotation “rétro chic”, elle indique que les jardins privés sont interdits et que le “club-house” pourrait être considéré comme une sorte de cuisine communautaire luxueuse. Mais, avec une gamme de prix débutant à 500 000 dollars (environ 3,7 millions de francs), il y a peu de chance que la vieille garde maoïste s’installe dans cette résidence conçue pour la nouvelle bourgeoisie chinoise.

Lors de la première phase des travaux, douze architectes internationaux construiront onze maisons de 250 à 500 m2 et un club-house de 3 744 m2. Plus tard, quarante nouvelles demeures pourront être édifiées. Pour l’heure, Rocco Yim, de Hongkong, supervise le projet. L’aménagement paysager est à la charge d’Ai Wei Wei, et le club-house en granit et acier Corten a été confié à l’architecte coréen Seung H-Sang. Outre les bureaux administratifs, une piscine, un supermarché et un cinéma, le club-house se distingue par son restaurant chinois composé de dix salles privées dominant des jardins, et par son restaurant occidental doté de baies hautes du sol au plafond qui donnent directement sur la Muraille. Les maisons individuelles sont, elles, très différentes les unes des autres, et représentatives de leurs auteurs. Gary Chang, de Hongkong, a ainsi conçu un hexaèdre vide dont tous les dispositifs techniques et ménagers sont cachés sous le plancher. La maison peut se transformer en salle de réception de 40 mètres sur 5, et les espaces peuvent êtres modulés en tirant des parois depuis le sol. Célèbre pour son usage du carton, le Japonais Shigeru Ban, poursuit ses expérimentations avec des matériaux inhabituels et utilise cette fois des bambous pour la confection de tous les éléments structurels et des murs extérieurs. Quant à la maison ouverte de Yung Ho Chang, elle laissera entrer le paysage grâce à l’usage de murs de terre battue, matériau plus dur que le béton et à haut pouvoir isolant utilisé traditionnellement dans le Nord de la Chine. William Tam, de Hongkong, apporte sa contribution avec une grande maison déstructurée à flanc de colline, dans le style de Zaha Hadid. Enfin, Chien Hsueh-Yi de Taiwan, Kanika R’kul de Thaïlande, Kay Ngee Tan de Singapour, les Japonais Kengo Kuma et Nobuaki Furuya, le Chinois Cui Kai, et le Vénézuélien Antonio Ochoa, installé en Chine, participent eux aussi au programme (www.commune.com.cn).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°126 du 27 avril 2001, avec le titre suivant : Chère Commune

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque