Lundi 17 décembre 2018

RGPP

Chasse aux places

Par Sophie Flouquet · Le Journal des Arts

Le 21 mai 2008 - 386 mots

La réforme du ministère charrie son lot de nominations et de départs

PARIS - Les choses auront été rondement menées. La ministre de la Culture s’était donné trois mois pour désigner les trois nouveaux super-directeurs de son administration centrale, selon le schéma esquissé le 4 avril dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP) (lire le JdA no 279, 11 avr. 2008, p. 3). Un mois plus tard, les heureux élus ont déjà été adoubés. Pour l’heure, ils sont chargés de la préfiguration de ces trois nouvelles directions dont ils devront écrire l’architecture interne. « Le casting n’est que provisoire », estime un observateur. Seul rescapé de l’équipe précédente, l’ancien directeur de l’Architecture et du Patrimoine, Michel Clément, rafle la nouvelle direction générale des Patrimoines de France. Francine Mariani-Ducray, jusque-là directrice des Musées de France, qui était également pressentie pour le poste après s’être ardemment battue pour le maintien des musées nationaux services à compétence nationale dans le giron du ministère, a préféré intégrer le Conseil d’État. Le cabinet de la ministre aurait été le premier surpris de cette nomination annoncée en conseil des ministres par la garde des Sceaux.
La direction générale de la Création et de la Diffusion, regroupant théâtre, danse, musique, spectacles et arts plastiques, sera pilotée par Georges-François Hirsch, directeur général de l’Orchestre de Paris depuis 1996. La direction générale du développement des Médias et de l’Économie culturelle, obtenue de haute lutte de Matignon qui en assumait jusqu’à présent la tutelle, restera dirigée par Laurence Franceschini, nommée à ce poste en 2007. Son rattachement à la Rue de Valois est une victoire pour Christine Albanel. Cet élargissement de son périmètre permettra au ministère d’afficher pour 2009 un budget en stagnation. Le secrétariat général du ministère de la Culture, dont le précédent titulaire, Christine Le Bihan-Graf, a été brutalement démis de ses fonctions pour avoir misé sur un remaniement gouvernemental après les municipales, sera assumé par Guillaume Boudy, directeur général depuis 2005 puis président intérimaire de la Cité des sciences et de l’industrie depuis le départ de… Jean-François Hébert au cabinet de Christine Albanel. Jean-Marie Caillaud, chef de cabinet de la ministre, est quant à lui annoncé au secrétariat d’État à l’Écologie. D’autres mouvements interviendront. De quoi renforcer le climat délétère qui règne au ministère depuis l’annonce de la RGPP.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°282 du 23 mai 2008, avec le titre suivant : Chasse aux places

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque