Lundi 17 décembre 2018

galeriste

Chantal Crousel fête ses 20 ans

L'ŒIL

Le 1 mars 2000 - 170 mots

« J’ai toujours aimé présenter une première exposition d’un artiste avant de décider si nous continuerions ou non de travailler ensemble... Question d’affinité », confie Chantal Crousel (© Isabelle Weingarten). Dans sa galerie de la rue Quincampoix ouverte en 1980, cette Bruxelloise expose, à côté d’artistes aujourd’hui reconnus comme Sophie Calle, Tony Cragg ou Thomas Hirschhorn, de jeunes plasticiens comme la Française Marine Hugonnier ou l’Israélien Moshe Ninio. À la recherche « d’un langage original en rapport avec la société dans laquelle nous vivons », elle parcourt le monde et l’Amérique latine en particulier, rencontre des plasticiens et quand la confiance s’établit, leur propose un atelier parisien. Le temps pour eux de préparer une œuvre ou une exposition. Après le Mexicain Gabriel Orozco (L’Œil n°497), l’Argentin Rirkrit Tiravanija est venu à son tour réaliser une exposition in situ. « C’est quand même plus intéressant que de choisir une exposition toute faite ! », commente Chantal Crousel.

Galerie Chantal Crousel, 40, rue Quincampoix, 75004 Paris, tél. 01 42 77 38 87.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°514 du 1 mars 2000, avec le titre suivant : Chantal Crousel fête ses 20 ans

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque