Dimanche 25 février 2018

Cézanne plébiscité à Londres

Sa rétrospective a attiré 433 000 visiteurs à la Tate Gallery

Par Martin Bailey · Le Journal des Arts

Le 4 décembre 2009

Après avoir drainé 633 000 visiteurs au Grand Palais, la rétrospective Cézanne a enregistré le chiffre record de 433 000 entrées à la Tate Gallery de Londres. Le bénéfice est estimé à environ un million de livres (7,9 millions de francs). Selon un porte-parole du Philadelphia Museum of Art, où l’exposition est présentée jusqu’au 1er septembre, le musée américain table sur une fréquentation de l’ordre de 500 000 visiteurs.

LONDRES (de notre correspondant) - Dépassant de loin la fréquentation des expositions "Consta­ble" en 1976 (313 000 entrées) et "Picasso" en 1994 (296 000 entrées), la rétrospective Cézanne, également à la Tate Gallery, a été l’une des expositions les plus visitées au Royaume-Uni ces dernières années, avec 433 000 visiteurs, sans toutefois égaler "Monet", qui avait pulvérisé tous les records en 1990 à la Royal Academy (658 000 entrées). "Cézanne" avait attiré 633 000 visiteurs au Grand Palais à Paris, mais l’exposition avait duré plus longtemps (quinze semaines contre onze et demi à Londres) ; l’espace, plus vaste, permettait d’accueillir davantage de monde en même temps, et les horaires d’ouverture étaient plus étendus (fermeture à 20h au lieu de 17h50, plus une nocturne hebdomadaire).

La Tate n’a pas encore calculé les bénéfices de "Cézanne", mais une estimation peut d’ores et déjà être avancée. Le produit total des entrées payantes (7 £, et 4 £ pour le tarif réduit) devrait s’élever à près de 2 millions de livres. La vente des catalogues (23 000 exemplaires brochés à 28 £ et 2 000 exemplaires reliés à 50 £) et du livret édité par la Tate, Inter­preting Cézanne (36 000 exemplaires à 7,95 £) devrait rapporter près d’un million de livres, soit environ 200 000 livres de bénéfice net, auquel il faut ajouter la vente des cartes postales et autres publications.

Un million de livres de bénéfice
En outre, pour éviter une attente interminable et bénéficier de l’entrée gratuite pour deux personnes, certains ont rejoint les Amis de la Tate (adhésion : 35 £ pour l’année) dont le nombre a presque doublé, passant de 13 000 à 24 000. Enfin, bien que le montant de l’aide apportée par le mécène Ernst & Young soit resté confidentiel, il serait proche de 500 000 livres.

"Cézanne" semble donc avoir généré un revenu supérieur à 3 millions de livres. Les coûts de l’exposition s’élevant au minimum à 2 millions de livres, le bénéfice serait donc d’environ un million de livres. Celui-ci sera particulièrement bienvenu pour financer la création de nouvelles réserves dans l’entrepôt de Bricklayers Arms à Southwark, dont la transformation devrait coûter plusieurs millions de livres. Les travaux sont déjà en cours, et la première tranche du projet devrait être achevée cette année.

Un Cézanne du Musée d’Orsay remis en question
Le catalogue raisonné de l’œuvre de Cézanne par John Rewald, très attendu, paraîtra au mois de décembre. John Rewald y a travaillé pendant plusieurs dizaines d’années, et peu de temps avant sa mort, survenue en 1994, il avait demandé à Jayne Warman et Walter Feilchenfeldt de l’aider à achever cette somme. Selon nos informations, le catalogue devrait comprendre des commentaires de Walter Feilchenfeldt sur l’authenticité de sept Cézanne ayant appartenu au docteur Gachet. Même si ces œuvres, qui figurent au catalogue, ont été données à Cézanne par Rewald, Feilchenfeldt pense pour sa part qu’elles devraient être soumises à un \"nouvel examen critique\", et parmi celles-ci, la Nature morte au médaillon, conservée au Musée d’Orsay. Les peintures de Paul Cézanne devrait répertorier 954 peintures, soit 115 de plus que n’en comptait le Venturi, publié en 1936. Il sera édité par Abrams à New York (400 $, environ 2 000 francs), et Thames & Hudson à Londres.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°26 du 1 juin 1996, avec le titre suivant : Cézanne plébiscité à Londres

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque