Vendredi 23 février 2018

Ces obscurs objets du design

Comme sur des roulettes

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 28 novembre 2008

Vous cherchez à remplacer la table TV en Formica que vous a donnée votre grand-mère ou vous avez besoin d’une desserte pour ranger vos bouteilles d’apéritif. Marco Zanuso Jr. a créé pour Artelano et pour vous la collection “Kiwi�?. Une affaire qui devrait marcher comme sur des roulettes.

Dès sa création, en 1973, Artelano s’est spécialisée dans un secteur quelque peu délaissé par les autres éditeurs de mobilier design, celui des consoles, tables basses, sellettes, étagères ou supports pour chaînes hi-fi. La société a commencé à travailler avec des designers de renom en 1987. Ainsi, Artelano a réalisé le mobilier du café Marly, dessiné par Olivier Gagnère, ou les chaises Rio de Pascal Mourgue pour les salles polyvalentes du Carrousel du Louvre.

Pour sa collection “Kiwi”, Artelano a fait appel au designer Marco Zanuso Jr., né à Milan en 1954 et associé depuis 1991 avec Daniele Nava. L’Italien, qui collabore notamment avec De Padova, Carlo Moretti Memphis, Ultima Edizione ou Neotu, a conçu un ensemble de supports légers sur roulettes. En janvier, Artelano a ainsi commercialisé un meuble pour micro-ordinateur ainsi qu’une table pour télévision, tous deux sur roulettes et fabriqués à partir d’une structure en métal laqué aluminium. Cette matière leur permet d’être à la fois discrets et relativement légers. Les détails sont soignés, notamment le dessin des roulettes elles-mêmes. À ces deux premières créations vient aujourd’hui s’ajouter à la collection “Kiwi” une desserte, toujours réalisée en métal laqué aluminium. Destinée à recevoir plats et bouteilles qui ne peuvent trouver place sur la table du dîner, elle dispose en particulier d’un plateau bien pratique qui peut se désolidariser de l’ensemble. L’on pourra simplement regretter son aspect un peu “hôpital”.

Cette collection est  à découvrir dans la boutique-showroom d’Artelano, au 54 rue de Bour­gogne, 75007 Paris, ouverte à la fois aux professionnels et au public. L’aménagement de ce nouvel espace, chaleureux et rigoureux, est signé Didier Gomez.

Desserte, structure en métal laqué aluminium, plateau en métal laqué vert clair, aluminium ou noir, dimensions 118 x 47 x 76 cm, 2 950 F.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°64 du 8 juillet 1998, avec le titre suivant : Ces obscurs objets du design

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque