Vendredi 6 décembre 2019

Livre

Chronique

Ces objets qui disent une autre Histoire

Par Emmanuel Fessy · Le Journal des Arts

Le 12 décembre 2018 - 611 mots

PARIS

Civilisations. Enfin ! Voilà que, huit ans après son édition originale en anglais, puis sa traduction en espagnol, chinois, allemand, italien…, paraît en français cet ouvrage singulier qui « essaie de raconter une Histoire du monde d’une manière qui n’a encore jamais été tentée en déchiffrant les messages que nous transmettent les objets à travers le temps », comme l’écrit son auteur Neil MacGregor (1).

Difficile de comprendre la cécité de nos éditeurs hexagonaux. Certes, les objets sélectionnés sont tous conservés au British Museum à Londres et non dans des musées français, mais…

Saluons donc l’initiative des Belles Lettres de publier ce jalon nouveau dans l’historiographie, frappé en couverture de leur emblème, la chouette, laquelle, une fois encore, a su voir dans l’obscurité.

Ce livre était déjà le fruit d’une mission impossible, transformée en réussite. À la tête du British Museum à l’époque, Neil MacGregor avait réalisé pour la radio publique BBC Radio 4 une série de 100 émissions d’une durée de quinze minutes, à partir d’autant d’objets sélectionnés parmi les 7 millions conservés par l’institution. Des objets datant de deux millions d’années jusqu’à aujourd’hui, provenant du monde entier et montrant cependant des préoccupations humaines communes pour le pouvoir, la religion, la guerre, l’argent, la science, le sexe, la mort… Des outils de la vie quotidienne ou des œuvres d’art, des témoignages profanes ou sacrés. Il était pourtant difficile de captiver un auditoire en parlant d’un biface en pierre de Tanzanie – « le couteau suisse du Néolithique » –, d’un disque de jade chinois, d’une monnaie islamique, d’une gravure de rhinocéros par Dürer, d’une autre de deux jeunes hommes nus au lit par David Hockney en 1966, sans que l’auditeur ne voie l’objet. 14,8 millions d’auditeurs, 18 millions de podcasts. Internet tue le livre ? Observons que cette fois les téléchargements ont motivé une édition papier.

Une humanité partageant la même Histoire

« Si l’on veut raconter l’Histoire du monde entier, une Histoire qui ne privilégie pas indûment une partie de l’humanité, il est impossible de le faire uniquement à travers des textes, car seule une partie du monde en a produit », souligne Neil MacGregor, ajoutant : « On le sait, ce sont les vainqueurs qui écrivent l’Histoire. » Or, toutes les sociétés ont produit des objets et ceux-ci parviennent à décrire, expliquer des sociétés différentes, mais égales. Fidèle à l’esprit des Lumières, qui avait porté la naissance du musée en 1753, l’ouvrage considère l’humanité comme partageant, avec des expressions différentes, la même Histoire, plutôt qu’une suprématie des identités nationales. Il dépasse une vision eurocentrée qui fait apparaître des continents dans l’Histoire seulement lorsque l’Europe les conquiert. Il déroute le lecteur en accordant peu de place aux événements régulièrement répertoriés et en le conduisant vers une Histoire méconnue.

Les objets permettent aussi de donner la parole aux vaincus, comme un tambour du Soudan à propos de la traite des esclaves, ou un bouclier d’Australie relativement au génocide des Aborigènes. Exposée au British Museum, la pierre de Rosette est un trophée de guerre, prise par les troupes de Napoléon puis arrivée à Londres après leur défaite, comme le précise le chapitre qui lui est consacré. Celui-ci, comme tous les autres, a été rédigé avant la décision du président Emmanuel Macron de rendre des objets à des États africains et avant la formulation ou le renouvellement de revendications par d’autres États. Il appartient désormais à Hartwig Fischer, citoyen allemand, directeur actuel du British Museum, ainsi qu’à son conseil d’administration, et à eux seuls, d’y répondre, car cette institution se gouverne en toute indépendance du pouvoir politique, comme le voulaient les Lumières.

(1) Neil MacGregor, Une Histoire du monde en 100 objets, éd. Les Belles Lettres, 864 p., 23,90 €.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°513 du 14 décembre 2018, avec le titre suivant : Ces objets qui disent une autre Histoire

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque