Centre Pompidou : La rénovation ne débutera pas avant deux ans

Six cents millions de francs supplémentaires pour des travaux devant durer deux ans

Par Emmanuel Fessy · Le Journal des Arts

Le 11 juin 2010

Plutôt que de lancer rapidement un programme de travaux, nécessitant une fermeture complète du Centre Pompidou mais permettant sa réouverture pour son vingtième anniversaire en 1997, le gouvernement a préféré engager la rénovation de Beaubourg seulement à partir de 1997 et l’étaler sur deux ans, avec des fermetures partielles de l’institution.

PARIS - Pendant les deux ans et demi à venir, les responsables du Centre doivent peaufiner leur projet, arrêter le calendrier du chantier, mètre carré par mètre carré, lancer les procédures administratives. Il faudra non seulement choisir un maître d’ouvrage délégué, la société qui assurera ces travaux, mais également le maître d’œuvre. Le parti de la continuité invite à désigner les pères du Centre, Renzo Piano et Richard Rogers, comme architectes de la rénovation, mais le code des marchés publics impose une consultation pour un chantier d’une telle ampleur.

La refonte du bâtiment, chiffrée à 440 millions de francs et annoncée le 6 avril par le ministre Jacques Toubon, entraîne de profonds changements pour le musée, les galeries d’exposition, la bibliothèque et le hall d’accueil – le "forum". Mais en deux ans et demi de gestation, beaucoup de modifications peuvent encore intervenir…

Le Musée national d’art moderne (MNAM) va s’installer encore plus dans les hauteurs, sur deux niveaux pleins aux quatrième et cinquième étages. S’étendant actuellement sur 11 000 m2, il gagnera 3 000 m2. À l’inverse, la "grande galerie", où sont organisées les expositions phare du Centre, descend au troisième étage. La bibliothèque (BPI) descend d’un étage et aura un accès autonome rue Rambuteau. Au rez-de-chaussée, le "trou" du forum sera comblé pour regrouper l’ensemble des services d’accueil. Une "véritable boutique", "un grand café littéraire" sont annoncés… Au sous-sol seront regroupées les salles de cinéma, de théâtre, de danse et de conférences. Durant les travaux le musée va présenter "ses chefs-d’œuvre" en régions et à l’étranger, New York et Tokyo.

Parallèlement sera poursuivie une réhabilitation technique du bâtiment, engagée depuis 1990. Le programme mobilisant déjà 300 millions de francs, va s’alourdir de 160 millions de francs pour la réfection des peintures extérieures, celle des ascenseurs et des escaliers mécaniques, de la climatisation, des équipements électriques…

Enfin, l’État et la Ville de Paris ont conclu un accord pour transformer les abords du Centre : la "piazza" sera garnie de marches, l’atelier Brancusi déplacé, un parking souterrain sera construit pour les cars… Coût total : 120 millions de francs.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°3 du 1 mai 1994, avec le titre suivant : Centre Pompidou : La rénovation ne débutera pas avant deux ans

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque