Mercredi 12 décembre 2018

Forum

Barcelone, capitale des cultures

Le Journal des Arts

Le 14 mai 2004 - 537 mots

Pendant cinq mois, la ville espagnole se place au cœur du débat sur la diversité culturelle.

 BARCELONE - Le 9 mai s’est ouvert à Barcelone le Forum universel des cultures, un événement majeur qui place la ville au rang de capitale mondiale pour le débat sur les conditions de la paix, le développement durable et la diversité culturelle. La manifestation, qui va notamment accueillir de nombreux colloques et débats, occupe jusqu’au 26 septembre un large site industriel, où s’érigeaient encore récemment des usines désaffectées. Entièrement réaménagé pour accueillir le Forum, ce site sera par la suite reconverti en quartier résidentiel. Autour des trois grands thèmes s’articule un programme de 24 expositions, dont 5 sont organisées au cœur même du Forum, dans une enceinte de 14 000 mètres carrés récemment érigée en bord de mer, à deux pas du Village olympique. Les 19 autres expositions se tiendront dans les divers musées et centres culturels de la ville participant à l’événement.
Sans doute l’exposition la plus attendue, « Les guerriers de Xi’an » présente un groupe de 20 soldats issus de l’immense armée de 8 000 statues de terre cuite qui ont accompagné le premier empereur chinois dans sa tombe, il y a plus de 2 000 ans. Les guerriers, entourés d’un jeu de miroirs censés recréer leur multitude originelle, sont accompagnés d’une sélection de 140 œuvres d’art funéraire illustrant le passage de la guerre à la paix. La belliqueuse dynastie Qin (221-207 av. J.-C.) est évoquée avant tout par des soldats et des armes quand la dynastie Han (206 av. J.-C. à l’an 220), plus stable donc plus pacifique, se distingue par des représentations d’animaux et d’objets. La manifestation funéraire occupe 1 200 mètres carrés et devrait accueillir deux millions de visiteurs, soit un millier par heure pendant les 141 jours de la durée du Forum.
D’une envergure plus importante, l’exposition « Habiter le monde » dénonce, à travers une série de dispositifs audiovisuels, l’inquiétante situation des ressources naturelles de notre planète et met en lumière les stratégies alternatives d’un développement durable. La ville en tant que produit du mélange des ethnies et des cultures est au cœur de l’exposition « Villes, carrefours » conçue par l’architecte Manuel de Solà Morales. La structure prévoit la construction de vingt décors, dont plusieurs de plus de 10 mètres de haut, qui recréeront les carrefours célèbres de plusieurs villes. De nombreux artistes vidéo des jeunes générations sont invités à réaliser des œuvres spécialement pour l’occasion, parmi lesquels Pierrick Sorin. « Voix », l’exposition la plus onéreuse (7 millions d’euros) et la plus élaborée, est dédiée à la diversité linguistique et se propose de lever le voile sur les 5 000 langues parlées dans le monde. Le Musée de l’histoire de la ville accueille la cinquième exposition, organisée par le Forum, en plein centre historique de Barcelone. « La condition humaine. Le rêve d’une ombre », conçue par Pedro Azara, traite du thème de la représentation de l’être humain dans l’art et réunit environ 200 œuvres provenant de musées et de collections du monde entier, des miniatures persanes, Vénus préhistoriques, bas-reliefs romains et céramiques précolombiennes aux peintures baroques et installations vidéo contemporaines.

FORUM BARCELONE 2004

Jusqu’au 26 septembre, tél. 34 902 242 004, www.barcelona2004.org

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°193 du 14 mai 2004, avec le titre suivant : Barcelone, capitale des cultures

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque