Mardi 10 décembre 2019

visite

Bal chez la princesse de Soubise

L'ŒIL

Le 1 juin 2001 - 240 mots

1732. L’hôtel de Soubise vient à peine d’être achevé. A 19 ans, Marie-Sophie de Courcillon s’y installe avec son mari, Hercule Mériadec, prince de Soubise, maréchal de France... âgé de 63 ans. Deux siècles et demi plus tard, la princesse revient dans son palais sous les traits d’une jeune comédienne. Avec elle, les enfants remontent le temps et découvrent tous les secrets de cette demeure. Ils imaginent sans mal les carrosses rutilants, les domestiques affairés, les passants qui empruntaient la cour pour passer d’une rue à l’autre. A l’intérieur, ils traversent le vestibule pour rejoindre la chambre du prince. Marie-Sophie se rappelle son riche mobilier aujourd’hui disparu. Dans sa course aux souvenirs, elle entraîne les enfants dans le salon de musique dessiné par l’architecte Germain Boffrand, puis rejoint à l’étage la salle de festin et de bal où pouvaient souper 300 convives. Dans l’un des salons, Marie-Sophie conte l’histoire de Psyché peinte au plafond par Natoire. La visite se termine dans la chambre de la princesse, non pas celle où elle dormait, mais celle où elle recevait dans son lit, séparée des visiteurs par une balustrade. C’est dans cette pièce que, initiés au pas du menuet, les enfants habillés en costumes d’époque ouvrent le bal. Si tous les cours d’histoire pouvaient ressembler à celui-ci...

- PARIS, Archives nationales, 60, rue des Francs-Bourgeois, tél. 01 40 27 62 62. Sur réservation, tous les mercredis et samedis, 14h-16h, 30 F, 7-11 ans.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°527 du 1 juin 2001, avec le titre suivant : Bal chez la princesse de Soubise

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque