Mercredi 17 octobre 2018

Au secours du temple de Bassae

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 25 août 2000 - 114 mots

Les services archéologiques grecs vont entamer au mois d’août un grand chantier de restauration pour sauver le temple de Bassae (centre-ouest du Péloponnèse), menacé par l’érosion et l’instabilité du sol, ainsi que par l’usure de ses pierres en calcaire.

Consacré à Apollon par les habitants d’une cité voisine après une épidémie de peste, le temple, attribué à Ictinos (maître-d’œuvre du Parthénon), a été édifié vers 420 avant notre ère. Les constructions seront intégralement démantelées puis remontées, opération qui devrait durer entre quinze et vingt ans. Le démontage se fera aile par aile, pour que le site puisse rester ouvert au public. Le budget de la seule première phase s’élève à 39 millions de francs.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°109 du 25 août 2000, avec le titre suivant : Au secours du temple de Bassae

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque