Samedi 24 février 2018

Au bon chic anglais

Par Martin Bailey · Le Journal des Arts

Le 11 août 2008

La Queen’s Gallery à Buckingham Palace, sanctuaire de la prestigieuse Collection royale, va être entièrement réaménagée et agrandie par l’architecte John Simpson. Le chantier débutera à la fin de l’année et sera achevé en février 2002.

LONDRES (de notre correspondant). “Mal conçu et rigide”, voici comment Hugh Roberts, directeur de la Collection royale, décrivait le bâtiment de la Queen’s Gallery, ouvert en 1962. Un réaménagement complet des lieux a été confié à l’architecte John Simpson. Grâce à la construction d’un étage supplémentaire et d’une extension mordant sur les cuisines et le jardin, la surface disponible devrait tripler. Les plus belles peintures, signées Vinci, Michel-Ange, Raphaël, Rembrandt, Van Dyck ou Rubens, pourront ainsi être présentées de manière permanente, en partie avec un éclairage naturel. Deux cabinets seront réservés aux miniatures et aux émaux, un autre accueillera les dessins et les gravures, tandis qu’un espace d’exposition temporaire modulable verra le jour. Une salle de conférence, une micro-galerie, un café et une boutique plus grande sont également prévus. Le style adopté par John Simpson sera résolument néoclassique, en écho au travail de John Nash, l’auteur du palais. Mais, petite note écologique contemporaine, l’air de la galerie sera rafraîchi par de l’eau puisée sous les jardins du château. Le projet coûtera 10 millions de livres sterling (environ 92 millions de francs), entièrement financé par Buckingham Palace, grâce à ses entrées payantes.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°76 du 5 février 1999, avec le titre suivant : Au bon chic anglais

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque