Lundi 10 décembre 2018

Festival

Arles aux photographes

Par Olivier Michelon · Le Journal des Arts

Le 8 juillet 2004 - 624 mots

Commissaire invité, le Britannique Martin Parr impose son regard consciencieux et rétrospectif aux Rencontres d’Arles.

 ARLES - Pour ses 35 ans, les Rencontres internationales de la photographie d’Arles rendent hommage à l’un de ses fondateurs. L’abbaye de Montmajour accueillera en effet cet été une exposition consacrée à Lucien Clergue. On y verra bien sûr des images de ce dernier mais aussi d’autres, qu’il a collectionnées, glanées tout au long d’une carrière qui épouse le processus de reconnaissance de la photographie dans la seconde moitié du XXe siècle. Une histoire de photographes et de photographies, donc, d’autant que le commissariat de la manifestation a été confié à Martin Parr. Fidèle des Rencontres, le Britannique s’y rend en effet cette année avec une accréditation différente, puisqu’il signe une large partie de la programmation. Sur son versant contemporain, sa sélection se veut un miroir fragmenté de la société. « Un point commun m’est apparu cette année face aux travaux des photographes contemporains : le documentaire conceptuel, explique Parr dans sa note d’intention. Il s’agit d’une tendance de taille : assaillis tous les jours par des milliers d’images et d’informations, nous avons de plus en plus besoin de mettre de l’ordre dans ce chaos. La démarche photographique qui consiste à choisir une facette de notre société pour l’approfondir ensuite est sans doute la bonne. »
Dans ce cadre sont regroupées les visions douces et intimes de la Japonaise Rinko Kawauchi ou la saisie des résidus de la ville par son compatriote Osamu Kanemura. Attendues également, la présentation des photographies de Frank Breuer, lequel isole les entrepôts logotypés des paysages industriels, et celle des Meetings de Paul Shambroon. Revisitant le genre héroïque du portrait de groupe, l’Américain a compilé dans cette série des scènes de réunions civiques aux États-Unis.
Le Néerlandais Hans van der Meer s’est, lui, attaché à un autre type de communautarisme en suivant les clubs de football amateurs en Provence. L’on pourrait aussi citer les Vies privées de Dayanita Singh ou le reportage de Mathieu Pernot sur les Hurleurs de prison communiquant avec des proches incarcérés. Consciencieux, le regard de Martin Parr est aussi rétrospectif. Sous le titre de « Redécouvertes », il embrasse les travaux de Keith Arnatt, Henryk Ross, les archives de Polhius et les travaux de Tony Ray-Jones et de Chris Killip – deux figures de la tradition documentaire anglaise –, le New York underground capté par György Lorinczy ou encore le Paris en couleurs des années 1950 de Ihei Kimura, étrange réponse à la mémoire collective en noir et blanc de la capitale (Doisneau, Cartier-Bresson…).
La programmation de Martin Parr est enrichie par les propositions des différentes institutions liées à la photographie, en cette occasion accueillies par le festival. Une série de cartes blanches qui permet à l’Association du Méjan (Arles) de fêter ses 20 ans avec une rétrospective de Michelangelo Pistoletto ou le travail de Martine Frank sur les Fables de la Fontaine mises en scène par Bob Wilson. Dans le cadre de la saison polonaise, l’Association française d’action artistique présente, elle, les œuvres de Pawel Zak et celles, caustiques et parfois violentes, de Zbigniew Libera. Autre pays à l’honneur, la Russie, avec la Maison de la photographie de Moscou qui amène dans ses bagages Oleg Kulik, le collectif AES F et Arsen Samadow. Citons aussi « Les œuvres inachevées », exposition réalisée à partir des collections de la Maison européenne de la photographie (Paris), « Vision moderne », une sélection dans les archives de l’agence Keystone de clichés de Paris, Berlin et Londres, ou encore la campagne photographique menée à Marseille à l’occasion du chantier Euroméditerranée.

RENCONTRES INTERNATIONALES DE LA PHOTOGRAPHIE D’ARLES

Festival du 8 au 11 juillet, expositions jusqu’au 19 septembre, divers lieux, Arles, tél. 04 90 96 76 06, www.rencontres-arles.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°197 du 8 juillet 2004, avec le titre suivant : Arles aux photographes

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque