Vendredi 23 février 2018

conservateur

Arielle Pelenc

L'ŒIL

Le 21 janvier 2008

Après le Frac Haute-Normandie au début des années 90, Arielle Pelenc était restée quelques années au Musée des Beaux-Arts de Nantes pour se consacrer à plusieurs expositions d’envergure dont les récentes « Visions machines » en hommage à Jules Verne ou encore « Remix ». La voilà désormais à la tête du Musée d’Art contemporain de Rochechouart. Moins exposée aux foules qu’elle ne l’était dans cette cité culturelle que représente Nantes, elle dispose néanmoins aujourd’hui d’un équipement muséal entièrement rénové et dont les collections et pièces en dépôt auraient de quoi faire envie à nombre d’institutions. En témoignait l’accrochage de réouverture l’an passé où l’on pouvait déambuler au milieu d’œuvres de Tobias Rehberger, Gabriel Orozco, Douglas Gordon...

Musée d’Art contemporain de Rochechouart, château de Rochechouart, tél. 05 55 03 77 77.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°534 du 1 mars 2002, avec le titre suivant : Arielle Pelenc

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque