Arabesque

Plus de huit cents musiciens, acteurs, danseurs et artistes originaires de vingt-deux pays du monde arabe seront réunis jusqu’au 15 mars au Kennedy Center for the Arts à Washington pour le plus grand festival culturel arabe jamais organisé aux États-Unis, et ce, alors que le président américain Barack Obama a promis au monde musulman « une nouvelle approche fondée sur l’intérêt et le respect mutuels ».

WASHINGTON D. C. - Baptisé « Arabesque », avec un budget de 10 millions de dollars, le festival recevra aussi bien des derviches tourneurs d’Alep que la pièce « Alive from Palestine » de la troupe Al-Kasaba, originaire de Ramallah, une série de sketchs et de monologues inspirés par la deuxième intifada.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°298 du 6 mars 2009, avec le titre suivant : Arabesque

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque