Mercredi 20 janvier 2021

André Santini ; grotte Chauvet ; Louvre

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 13 octobre 2015 - 326 mots

André Santini relaxé dans l’affaire Hamon
Versailles n La cour d’appel de Versailles a prononcé, le 23 septembre, une relaxe quasi générale de l’ensemble des protagonistes, retenant seulement la responsabilité du collectionneur Jean Hamon en le condamnant à 10 000 euros d’amende. Le rêve de musée porté par Jean Hamon, ayant à cette fin cédé près de deux cents œuvres au syndicat mixte de l’île Saint-Germain à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), avait tourné court au début des années 2000 et coûté cher au contribuable. Dans l’attente de la construction du musée, le syndicat devait stocker et entretenir les œuvres chez le collectionneur, en assumant les charges et le loyer. 700 000 euros de frais de gardiennage avaient ainsi été facturés, somme validée par Charles Pasqua et par son successeur à la présidence du syndicat, André Santini. Les deux hommes avaient été poursuivis pour détournement de fonds pour avoir validé de telles factures. Condamné en première instance, André Santini vient d’être relaxé. Cependant, le parquet ayant formé un pourvoi en cassation, la présente décision est suspendue de fait.

Le directeur de la réplique de la grotte Chauvet licencié
Vallon-Pont-d’Arc (Ardèche) n Antoine Deudon a été remercié « pour des problèmes de management », selon Pascal Terrasse, le président du Syndicat mixte en charge de la réalisation de l’espace de restitution de la grotte Chauvet-Pont d’Arc, et par ailleurs député. la réplique, dont la gestion a été confiée à Kleber Rossillon, a reçu 400 000 visiteurs depuis son ouverture.

Pas de discrimination d’étudiants israéliens au Louvre et à la Sainte-Chapelle

Paris n Le parquet de Paris a classé sans suite, faute d’infraction mise au jour, une enquête déclenchée par des allégations de discrimination concernant la visite du Louvre et de la Sainte-Chapelle. Des étudiants israéliens s’étaient plaints en juin dernier d’avoir essuyé un refus à leur demande de visite en groupe. Le Louvre et le Centre des monuments nationaux se sont justifiés en invoquant le très grand nombre de demandes.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°443 du 16 octobre 2015, avec le titre suivant : André Santini ; grotte Chauvet ; Louvre

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque