Dimanche 20 janvier 2019

Directeur

Alain Reinaudo, l’art sans frontières

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 1 décembre 2002 - 133 mots

Pour Alain Reinaudo, l’art ne connaît aucune frontière. C’est donc en toute logique qu’après avoir fondé et dirigé pendant douze ans le centre d’art d’Herblay, de 1984 à 1996, il est entré à l’AFAA, l’Association française d’Action artistique, antenne culturelle du ministère des Affaires étrangères. Tout récemment nommé responsable du département des Arts Visuels, de l’architecture et du patrimoine, poste dont il était l’adjoint depuis six ans, il a notamment en charge la mise en œuvre de la participation de la France à la prochaine Biennale de Venise. Ce mois-ci, à l’inventaire de ses déplacements, une mission à Kiev pour tenter d’y mettre sur pied des « Journées françaises en Ukraine ». D’un pays à l’autre, Alain Reinaudo s’applique ainsi à mailler toutes sortes de réseaux de promotion de la création artistique française.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°542 du 1 décembre 2002, avec le titre suivant : Alain Reinaudo, l’art sans frontières

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque