Tours

Abandon de l’extension

Le Journal des Arts

Le 3 janvier 2017 - 230 mots

L’extension du Musée des beaux-arts est oubliée, la donation Cligman s’installera dans le château de Tours.

TOURS - Les événements sont allés vite à Tours depuis l’avis négatif de la Commission nationale des secteurs sauvegardés en novembre dernier sur l’extension du Musée des beaux-arts de Tours dans l’enceinte du palais et du jardin de l’Archevêché pour accueillir la donation Cligman. Le 19 décembre, le maire de Tours Serge Babary a fait savoir en conseil municipal qu’il abandonnait le projet d’extension initial « eu égard à l’urgence des uns et des autres » sur le site du musée, classés à plusieurs titres. Le maire et le donateur sont tombés d’accord pour accueillir la collection Cligman au château de Tours, actuellement utilisé par le Jeu de paume pour des expositions temporaires. « Des aménagements seront faits en respect des conventions, pour permettre la pérennité des expositions », a déclaré le maire. Une décision approuvée par la Commission nationale le 15 décembre. Cette décision intervient alors que la fronde s’intensifiait contre le projet porté par le ministère de la Culture. Pour l’association Sites & Monuments, défavorable à l’extension, la décision est « un épilogue heureux » qui intervient après « un rude combat ». Pour le maire, « la balle est dans le camp du ministère de la Culture », la donation étant faite à l’État, avec dépôt à la Ville de Tours.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°470 du 6 janvier 2017, avec le titre suivant : Abandon de l’extension

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque