Mercredi 21 octobre 2020

520 000 objets archéologiques pillés

Par Marion Le Bec · Le Journal des Arts

Le 30 janvier 2014 - 107 mots

PONTOISE - L’association Halte au pillage du patrimoine archéologique et historique (HAPPAH) a dénoncé à nouveau l’utilisation des détecteurs de métaux dans le cadre de fouilles archéologiques lors d’une conférence le 22 janvier.

Les « pilleurs de loisirs » seraient 10 000 sur le territoire pour une moyenne de 520 000 objets pillés par an. En France, l’utilisation de ces détecteurs dans un but archéologique exige une double autorisation de l’État et du propriétaire du terrain. Alors qu’en Irlande et au Portugal, l’obtention de licences spécifiques est obligatoire, le Conseil national de la recherche archéologique (CNRA) préconisait, en 2011, un contrôle renforcé via immatriculation et autorisation d’utilisation.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°406 du 31 janvier 2014, avec le titre suivant : 520 000 objets archéologiques pillés

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque