Dimanche 29 novembre 2020

400 œuvres de Karel Appel retrouvées dix ans après leur vol

Par Chloé Da Fonseca · lejournaldesarts.fr

Le 16 février 2012 - 313 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [16.02.12] – Elles avaient été volées en 2002, l’artiste est resté bouleversé par leur perte. Plus de 400 dessins, croquis, carnets et autres œuvres de Karel Appel ont été retrouvés dans un entrepôt londonien. PAR CHLOÉ DA FONSECA

L’entrepôt a été racheté par une entreprise de stockage et de logistique en décembre 2011 ; lors de l’installation dans ces locaux, le nouveau personnel y a découvert huit caisses remplies d’œuvres d’art sur la plupart desquelles apparaissait le nom de Karel Appel. Ignorant leur valeur, un des gestionnaires a présenté une trentaine de dessins à la maison de ventes Bonhams pour les faire évaluer. Les experts britanniques ont retrouvé la trace de ces œuvres sur la base de données Art Loss Register, dans la catégorie « most wanted », répertoriant les œuvres volées.

Après 5 semaines de négociations entre l’Art Loss Register, qui représentait les héritiers de l’artiste, la Fondation Karel Appel et la société de stockage (qui souhaite garder l’anonymat), cette dernière a accepté de céder ses prétentions de propriété sur les œuvres.

Dans The Guardian, la veuve de l’artiste, Harriet Appel, s’est dit « extrêmement heureuse que la Fondation Karel Appel ait récupéré les dessins perdus ». Les 400 œuvres, dont la valeur est estimée à plusieurs centaines de milliers d’euros, avaient été volées en 2002, alors qu’elles étaient en route depuis l’atelier de l’artiste vers la nouvelle Fondation Karel Appel à Amsterdam.

Beaucoup de ces œuvres étaient des idées expérimentales que l’artiste n’a jamais concrétisées. Elles représentaient une grande partie de la carrière de Karel Appel qui est décédé en 2006, à l’âge de 85 ans, et ne s’était jamais remis de leur perte. Né en 1921, l’artiste néerlandais fut l’un des artistes expressionnistes majeurs du XXe siècle. Il avait notamment co-fondé le mouvement CoBrA de 1948 à 1951 à Paris et s’était fait connaître dans la capitale française grâce au galeriste Jean Pollak.

Légende photo

Karel Appel lors d'une émission de télévision néerlandaise en 1974 - © photo VARA - 1974 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque