4 millions d’euros pour une exposition du Louvre à Vérone

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 7 avril 2008

VERONE (ITALIE) [07-04-08]- La direction du musée du Louvre confirme la location d’une centaine de tableaux à une société privée de Vérone, dans le cadre d’une exposition sur l’évolution du portait. La contrepartie financière serait de l’ordre de 4 millions d’euros.

Léonard de Vinci'La Belle Ferronnière'© Le Louvre

L'exposition "Le Louvre à Vérone : Léonard, Raphaël, Rembrandt et les autres. Portraits et figures" prendra place au sein du Palazzo della Gran Guardia, un bâtiment municipal récemment rénové. Dès le 19 septembre, et pour une durée de six mois, 150 œuvres appartenant au Louvre seront présentées, dont 70 peintures, 30 sculptures et une cinquantaine de dessins. Il a été notamment évoqué La Belle Ferronière de Léonard de Vinci, La Belle Nani de Véronèse, Portrait de l’artiste avec un ami de Raphaël, la Madone dei Guidi de Faez de Boticelli, Saint-Sébastien veillé par Sainte Irène de Georges de La Tour, ou encore des toiles de Rembrandt, Titien, David, Ingres, Dürer et Poussin. La sélection des œuvres vise à illustrer l’évolution du portrait, à partir du Quattrocento.

Cette exposition est la première d’un cycle organisé par Marco Goldin, directeur de la maison d’édition d’art Linea D’ombra, et dont le nom est associé à quelques grandes expositions italiennes. Jusqu’en 2012, la ville de Vérone accueillera chaque année les œuvres de plusieurs grands musées internationaux, dont le Museum of Fine Arts à Boston, le musée Rodin à Paris et les musées hollandais Kröller-Müller et Van-Gogh. Néanmoins, le projet scientifique aurait été conçu par Vincent Pomarède, responsable du département des peintures du Louvre, et Brigitte Gallini, historienne de l’art à l’université Paris I.

Le musée français insiste sur les mesures prises dans le but de protéger ses œuvres, le Palazzo delle Gran Guardia semblant répondre aux exigences de sécurité. Les nombreuses critiques à son encontre notamment depuis l’opération « Louvre Abou Dhabi » ne semblent donc pas remettre en cause la politique du musée, qui une fois de plus loue ses œuvres. (avec AFP)

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque