Dimanche 25 octobre 2020

1 euro pour enrichir les collections du Musée Rodin

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 13 mai 2014 - 348 mots

PARIS

PARIS [13.05.14] – Le Musée Rodin a lancé le 2 mai dernier une nouvelle campagne de mécénat participatif dans le but d’enrichir ses collections. Encore à l’état de test, cette contribution des visiteurs pourrait notamment rapporter quelques milliers d’euros à l’établissement parisien.

Sur le modèle du « ticket-mécène » du CAPC de Bordeaux, le Musée Rodin lance une nouvelle possibilité de contribution à destination des visiteurs. En ajoutant 1 euro au prix du ticket d’entrée, ces derniers permettront ainsi l’enrichissement des collections de ce musée public qui fonctionne en grande partie sur des fonds privés.

Surfant sur la vague du crowd-funding (mécénat participatif), le Musée Rodin sollicite la générosité des visiteurs afin d’enrichir son fonds, et plus précisément en vue d’acquérir un dessin au fusain de l’artiste intitulé « Celle qui fut la belle Heaulmière ». Don d’Auguste Rodin à son ami Maurice Guillemot, cette œuvre de 53,3 par 38,6 cm est présentée par le musée comme « capitale », puisque présentant un « thème rare et douloureux » pour l’ensemble du travail de l’artiste.

L’œuvre est proposée à un prix avoisinant les 300 000 euros. Afin de récolter les 40 000 euros manquants, le musée a mis en place ce « billet-mécène », proposé à tous les visiteurs et s’ajoutant au prix du ticket d’entrée. D’un coût fixe de 1 euro, cette participation se veut tant un moyen d’enrichissement qu’un outil de communication avec le public, afin notamment « d’humaniser les rapports entre visiteurs et personnel du musée », selon Anaïs Izard, chargée de communication et mécénat.

Le « billet mécénat » est un système calqué sur celui instauré en 2013 pour l’acquisition de l’œuvre « Understanding through peace » de Nicolas Garait-Leavenworth par le Musée d’art contemporain de Bordeaux (CAPC). Ce dernier offrait une contrepartie directe pour ce micro-mécénat, sous forme d’un magnet pour tout contributeur, représentant une partie de l’œuvre pour laquelle la sollicitation a été lancée. Le Musée Rodin n’a inauguré, pour le moment, qu’un mécanisme seulement éligible à la déduction fiscale. D’un montant minimum de 3 euros, la contribution du CAPC a notamment vocation à perdurer, ce qui n’est pas encore le cas du « billet mécénat » du Musée Rodin.

Légendes photos

L'Hôtel Biron habritant le Musée Rodin, Paris - © Photo Jean-Pierre Dalbera - 2008 - Licence CC BY 2.0

Auguste Rodin, Celle qui fut la belle Heaulmière (vers 1889) - Fusain et estompe sur papier vélin - 53,3 x 38,6 cm - Photo www.sothebys.com

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque