USA : procès en vue autour de la propriété d'une sculpture de Picasso

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 15 mars 2016

NEW YORK (ETATS-UNIS) [14.03.16] - Le débat sur la propriété d'une sculpture de Picasso estimée à plus de 100 millions de dollars s'oriente vers un procès entre le marchand d'art américain Larry Gagosian et des représentants de la famille royale du Qatar.

Sauf à ce que les parties s'entendent à l'amiable d'ici là, l'affaire sera examinée le 19 septembre par le juge William Pauley, à Manhattan.

Larry Gagosian avait saisi la justice civile américaine à New York afin qu'elle le reconnaisse comme seul propriétaire du "Buste de Femme (Marie Thérèse)", oeuvre datée de 1931.

La sculpture a été présentée de septembre 2015 à février 2016 au Musée d'art moderne de New York (MoMA) à l'occasion de la plus grande exposition consacrée aux sculptures de Pablo Picasso depuis 50 ans.

Larry Gagosian affirme avoir acquis cette sculpture en mai 2015 auprès de la fille de l'artiste, Maya Widmaier-Picasso, pour 105,8 millions de dollars.

Il a depuis conclu un accord de vente avec Leon Black, fondateur de la société d'investissement Apollo Global Management, qui devait prendre possession de l'oeuvre à l'issue de l'exposition au MoMA.

Face à lui, une société britannique de négoce, Pelham Europe, se présente également comme propriétaire de la sculpture, dont elle a fait l'acquisition au nom de la famille royale du Qatar.

Cette société, fondée et dirigée par un ancien expert de la maison d'enchères Christie's, Guy Bennett, affirme avoir conclu en novembre 2014 un accord de vente avec Maya Widmaier-Picasso, pour 38 millions d'euros.

Pelham affirme, documents à l'appui, que la fille de Maya Widmaier-Picasso, Diana, aurait conclu un accord secret avec Larry Gagosian afin de lui céder l'oeuvre, contre l'avis de sa mère.

Selon la société britannique, Maya avait indiqué clairement qu'elle ne souhaitait pas que sa fille Diana intervienne dans cette vente, par crainte qu'elle ne s'entende avec Larry Gagosian ou qu'elle fasse faire des reproductions de l'oeuvre, selon des documents communiqués au tribunal vendredi.

Toujours selon ces documents, la vente serait intervenue alors que Pelham avait engagé des procédures judiciaires en Suisse et en France pour empêcher la transaction.

Droit de réponse - 25 mars 2016

Monsieur,

Je vous écris en qualité de conseil de Mme Maya WIDMAIER PICASSO.

Sur votre site internet, vous avez repris une dépêche AFP relative au litige qui oppose Mme Maya WIDMAIER PICASSO à la société PELHAM à propos de la vente de la sculpture « Buste de Femme (Marie Thérèse) ».

Contrairement à ce que suggère la société PELHAM et cette dépêche AFP, Mme Maya WIDMAIER PICASSO a décidé de la vente de cette œuvre à la Galerie GAGOSIAN, en concertation et avec l’accord de ses trois enfants, OLIVIER, RICHARD et DIANA.

Je vous prie de bien vouloir publier ce rectificatif conjointement avec votre article.

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

Olivier de Baecque
Avocat au barreau de Paris
Légende photo

Pablo Picasso, Buste de Femme, 1931, Plâtre, © Photo : Acquavella Galleries

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque