Mercredi 21 octobre 2020

Une université théologique blâmée pour ne pas avoir restitué des objets amérindiens

Par Ida Simon · lejournaldesarts.fr

Le 16 mai 2017 - 258 mots

NEWTON (ETATS-UNIS) [16.05.17] - Pour la deuxième fois en deux ans, les fonctionnaires fédéraux ont épinglé l’Institut théologique Andover-Newton pour ne pas avoir respecté la loi régissant la restitution des objets sacrés aux peuples autochtones des Etats-Unis.

L’Institut théologique Andover-Newton (Massachusetts) a reçu une lettre d’avertissement des autorités fédérales début mai pour avoir manqué au respect de la loi de 1990 relative à la restitution d’objets sacrés aux peuples amérindiens qui les ont produits, la Native American Graves Protection Repatriation Act (NAGPRA). Le retard de deux ans dans le travail d’inventaire et d’attribution de ces objets (mèches de cheveux, ceintures wampum, « calumet de paix » et costumes de cérémonie perlés) a remis en cause la bonne foi et la compétence de l’établissement selon le courrier.

L’affaire a éclatée alors que l’Institut théologique Andover-Newton est sur le point de devenir le partenaire de l’école de théologie de Yale (Yale Divinity School), laquelle possède un centre culturel dédié aux autochtones américains. Elle a ranimé la polémique autour des millions d’artefacts et restes humains amérindiens collectés par les missionnaires chrétiens et devenus propriété d’institutions universitaires ou muséales aujourd’hui réclamés par les communautés indigènes.

En 2015, le Peabody Essex Museum qui conserve la collection du séminaire d’Andover-Newton avait signalé au Département de l’Intérieur des Etats-Unis que son propriétaire envisageait de vendre une partie de ses cent cinquante-huit objets amérindiens pour compenser un manque à gagner engendré par la diminution des inscriptions d’élèves. L’Institut n’a pas souhaité commenter la valeur attribuée à sa collection dont certains éléments peuvent atteindre 100 000 dollars.

Légende photo

Hameçon du XIXe siècle provenant de la Andover Newton collection, Peabody Essex Museum, Salem, Etats-Unis © Peabody Essex Museum

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque