Jeudi 13 décembre 2018

Une peinture sur soie chinoise vendue 3,36 millions d’euros

Par Sarah Barry · lejournaldesarts.fr

Le 30 avril 2013 - 292 mots

BORDEAUX [30.04.13] – Un collectionneur chinois vient de s’engager à hauteur de 3,36 millions d’euros, pour l’acquisition d’une peinture sur soie chinoise du XVIIe siècle, dans une vente à Bordeaux. L’œuvre était mise à prix 100 000 euros et a fait l’objet d’une demande de dépôt de garantie, pratique qui se développe de plus en plus dans les enchères d’art asiatique.

Menée par le commissaire-priseur Alain Briscadieu, la grande vente qui s’est déroulée samedi 27 avril 2013 à l’hôtel des ventes Bordeaux Sainte-Croix, a été le théâtre d’un duel acharné au téléphone entre deux collectionneurs chinois, pour l’acquisition d’une peinture sur soie du XVIIe siècle. Mis à prix 100 000 euros, l’objet a finalement été acheté 3,36 millions d’euros.

Il s’agit d’un fragment (2,5 m de long pour 68 cm de large) d’un long rouleau peint à la fin du XVIIe siècle par l’artiste Wang Hui. Y est décrit un voyage d’inspection de l’empereur Qing Kangxi, dont le règne, le plus long de l’histoire chinoise, dura 61 ans (1661-1722).

Dans un entretien téléphonique au Journal des Arts, Alain Briscadieu, très satisfait de cette vente, a déclaré qu’un dépôt de garantie avait été fait par les acquéreurs : « cela nous permet de sélectionner les acheteurs et de ne garder que des gens sérieux ».

Cette pratique se développe de plus en plus dans les maisons de vente, notamment dans le cadre d’enchères d’art asiatique où participent des acheteurs chinois. Plusieurs cas d’impayés ont en effet été constatés, probablement parce que certains acquéreurs espèrent revendre l’objet avant la fin du délai de paiement. En mars 2012 était remis en vente un sceau en jade, pourtant cédé un an auparavant lors d’enchères à Toulouse, l’acheteur chinois n’ayant pas payé les 12,4 millions d’euros promis.

Légende photo

Peinture sur soie chinoise du XVIIème siècle, extraite du 6ème des 12 rouleaux peints par l'artiste Wang Hui (1632-1717) dans les années 1690 - source www.briscadieu-bordeaux.com

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque