Mercredi 13 novembre 2019

Une opération de la police albanaise empêche la dispersion hors des frontières de 1000 objets d’art religieux volés

Par Julien Rocha · lejournaldesarts.fr

Le 11 octobre 2013 - 320 mots

TIRANA (ALBANIE) [11.10.13] – La police albanaise a retrouvé un peu plus de 1000 œuvres d’art volées, datant du XVe au XXe siècle, et a arrêté deux individus suspectés de vol et de recel à l’étranger.

Une descente de police dans deux maisons de la capitale albanaise, Tirana, a permis de retrouver 1 077 icônes, fresques et objets d’art religieux, datant du XVe au milieu du XXe siècle, qui avaient été volés dans des églises et des centres culturels du sud-est de l’Albanie et du pays voisin, l’Ancienne République Yougoslave de Macédoine (ARYM).

Cette opération couronne quatre mois de recherches engagées par la police nationale dans le cadre du combat gouvernemental contre le trafic illicite de biens culturels, qui sévit dans la région depuis la chute des régimes communistes. Selon les propos de Milena Selimi, porte-parole du ministre de la Culture, rapportés par Le Washington Post, les œuvres volées allaient probablement être vendues dans les autres pays balkaniques ou en Europe de l’Ouest.

Les églises orthodoxes seraient les plus touchées par les vols et constitueraient désormais un patrimoine à risque. Le Washington Post l’explique par le manque de ressources du pays qui n’a pas été habitué à la pratique religieuse sous la dictature.

Si le Premier ministre Edi Rama, un ancien peintre, s’est félicité de cette opération qui a permis l’arrestation de deux suspects âgés de 39 et 51 ans, il n’en reste pas moins consterné par ce vandalisme. « [La société albanaise] a oublié que [les églises] (…) restent la demeure éternelle des générations à venir, et nous avons l’obligation morale de leur léguer intact le pays dont nous avons hérité de nos ancêtres » a-t-il exprimé à la BBC. Il appelle alors les Albanais à « remédier au sort lamentable de leur patrimoine ».

Les œuvres retrouvées vont être conservées à la National Gallery of Art de Tirana où des experts les examineront et restaureront les plus endommagées.

Légende photo

Edi Rama - Premier ministre d'Albanie depuis le 15 septembre 2013 - ancien Maire de Tirana en Albanie - © Photo Alboholic - 2013 - Licence CC BY-SA 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque