Dimanche 23 février 2020

Un million d'objets de retour au Musée de l’immigration new-yorkais

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 15 septembre 2015 - 469 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [15.09.15] – Plus d'un million de documents et artefacts ont été rendus à l’Ellis Island National Museum of Immigration le 10 Septembre, après trois ans passés dans des réserves du Maryland suite au passage de l'ouragan Sandy. Ce retour vient clôturer l’immense chantier de rénovation du site.

Des chaussures d’immigrants en provenance de Chine, d'Albanie et d'autres pays à travers le monde, des cartes postales historiques de navires à vapeur en provenance de ports étrangers, le volant de l'Ellis Island Ferry (1904), etc. Ce sont quelques uns des objets illustrant l’histoire de l’immigration américaine, sauvés de l’ouragan Sandy qui a dévasté l’île fin octobre 2012, et qui sont de nouveau exposés à l’Ellis Island National Museum of Immigration de New York, relate le site ArtnetNews.

Pendant plus de soixante ans (1892-1954), Ellis Island a été le point d’entrée des Etats-Unis pour environ 12 millions de migrants venus du monde entier. L’île a été déclarée « site historique national » en 1976, et son Musée de l’immigration, qui vient de fêter ses 25 ans d’existence, y a ouvert le 10 septembre 1990.

Plus d’un million d’artefacts et de documents d’archives, soit la moitié de la collection du Musée, avaient été mis en lieu sûr dans un entrepôt de Landover, au Maryland, après le passage de l’ouragan Sandy. Ce dernier avait dévasté le rez-de-chaussée du Musée de l’immigration, laissant les objets intacts, mais endommageant considérablement les systèmes électriques, de sécurité, d’alimentation en eau et en chauffage. Les dégâts avaient été chiffrés par le Service des Parcs Nationaux (NPS) à 77 millions de dollars. Par crainte des chocs climatiques qui les auraient dégradés, les objets avaient été stockés dans un entrepôt. Il faudra environ un mois pour les réintégrer progressivement au parcours muséal.

Le retour de ces collections vient définitivement effacer les stigmates de l’ouragan dévastateur, dont les conséquences continuent d’être visibles à New York. Un an après la tempête, le Musée de l’immigration a rouvert ses portes au public, mais les travaux de rénovation et de réhabilitation se sont poursuivis. Finalement, le 20 mai 2015 s’est achevé un vaste plan d’agrandissement du Musée, devenu Musée national de l’immigration à cette occasion.

L’objectif de ce projet, lancé en 2008 par la Statue of Liberty-Ellis Island Foundation Inc., était d’étendre les bornes chronologiques du Musée, qui se concentrait auparavant sur les seules années de fonctionnement du centre de rétention d’Ellis Island. Des galeries couvrant l’immigration avant Ellis Island avaient ouvert en 2011, et deux nouvelles galeries, intitulées « Peopling of America Center », ont été ajoutées en 2015 pour raconter l’histoire de l’immigration américaine depuis 1954, permettant au Musée « de continuer à être important et pertinent », selon Stephen Briganti, président de la Fondation ayant financé cet agrandissement. Ellis Island accueille aujourd’hui environ 2 millions de visiteurs chaque année.

Légende photo

Bâtiment principal du Ellis Island National Museum of Immigration © Photo Chensiyuan - 2009 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque