Vendredi 20 septembre 2019

Réouverture au compte-goutte de la grotte d’Altamira, en Espagne

Par Ismène Bouatouch · lejournaldesarts.fr

Le 26 février 2014 - 340 mots

SANTILLANA DEL MAR (ESPAGNE) [26.02.14] – Une poignée de visiteurs chanceux aura la chance de redécouvrir les peintures rupestres de la grotte d’Altamira dans la ville espagnole de Santillana del Mar, en Cantabrie. La grotte était fermée au public depuis près de 12 ans.

Le 18 janvier dernier, la fondation qui gère la grotte d’Altamira a décidé de sa réouverture à titre expérimental. Seulement 5 visiteurs par semaine auront la chance de découvrir les peintures vieilles de 14 000 ans, qui comptent parmi les plus précieuses d’Europe. La première visite aura lieu jeudi 27 février. Les participants seront choisis au hasard parmi le public du musée voisin.

Jusqu’au mois d’août, des visites très courtes (37 minutes) seront organisées chaque semaine. Le ministère de la Culture a précisé dans un communiqué que les 192 visiteurs participant à l’expérience seront équipés de combinaisons, masques, bonnets et chaussures spéciales. Pendant ces quelques mois, des tests seront effectués afin de calculer l’impact de la présence humaine sur les peintures rupestres. En fonction des résultats, un accès continu à la grotte pourrait être envisagé.

La grotte avait fermé une première fois en 1977. Elle rouvrait au public 5 ans plus tard, mais avec un régime de visite limité. En 2002, la découverte de micro-organismes détériorant les peintures polychromes entraînait une nouvelle fois la fermeture de la grotte.

Un fac-similé de la grotte, visible au musée d’Altamira, offre tout de même au public la possibilité d’admirer les reproductions de ces peintures préhistoriques, représentant bisons, cerfs, sangliers et chevaux.

Le premier fac-similé de la grotte française de Lascaux, fermée définitivement au public au 1963, ouvrait ses portes en 1983. La reproduction de la grotte de Chauvet, qui n’a jamais été ouverte au public, est en construction depuis 2012 dans le nord de l’Ardèche. Elle devrait être inaugurée au printemps 2015.

La construction de fac-similés semble être à ce jour l’unique moyen de préserver au mieux ces grottes ornées pour les générations futures, tout en ménageant aux visiteurs un accès, même indirect, à ces chefs-d’œuvre de la préhistoire.

Légende photo

Bison dans la grotte d'Altamira - © Photo Daniel Villafruela - 1962 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque