Dimanche 25 février 2018

Qui va remplacer Frédéric Mitterrand à la Villa Médicis ?

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 25 juin 2009

PARIS [25.06.09] – Le poste de directeur de l’Académie de France à Rome a toujours été très convoité. Après le départ de Frédéric Mitterrand, la course est de nouveau relancée.

L’académie de France à Rome a été créée en 1666 sous l’impulsion de Colbert, Le Brun et du Bernin et s’installa en 1803 à la Villa Médicis. La villa construite au 16e siècle par Ferdinand de Médicis sur la colline du Pincio a été dirigée par Ingres ou Balthus. Le poste de directeur s’inscrit donc dans une histoire prestigieuse.

On se souvient des polémiques en 2008 sur la nomination du nouveau directeur de la Villa Médicis après le départ de Richard Peduzzi qui occupait ce poste depuis 2002. Olivier Poivre d’Arvor, l’actuel président de CultureFrance, avait alors rédigé une lettre ouverte au Président de la République pour s’insurger contre la décision – laquelle n’a jamais été confirmée – de nommer Georges-Marc Benamou à cette fonction.

Pour couper court à la polémique, Nicolas Sarkozy avait créé une commission chargée d’étudier les différentes candidatures et de proposer une sélection des meilleurs dossiers, ce qui permit au Président Sarkozy de finalement choisir Frédéric Mitterrand. Un nom qui lui aurait été soufflé par Carla Bruni.

Au lendemain de la nomination du neveu de François Mitterrand au poste de ministre de la culture, les pronostics vont de nouveau bon train.

Selon Le Figaro, Christine Albanel a refusé la proposition de François Fillon de remplacer son successeur à la direction de la Villa Médicis. Le quotidien avait d’abord annoncé que, selon une « source bien informée », Olivier Poivre d’Arvor hériterait enfin de cette fonction.

Il est également probable qu’Yves Marek, l’ancien conseiller du Sénat en charge du musée soit de nouveau candidat.

De nombreux conseillers ou proches de Christine Albanel sont également en recherche d’un nouveau poste. En revanche l’un d’entre eux n’est pas concerné, il s’agit d’Olivier Kaeppelin qui va rejoindre la future SAS Palais de Tokyo.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque